BORNES ÉLECTRIQUES

Tout bouge dans ce petit pays.

Il se dit libre, comme le dit www.haitilibre.com et son carnaval 2012.

Ce pays a été le premier à déclarer l'indépendance de sa mère patrie, la France, en 1804, laquelle lui a fait payer une somme importante à ce propos. Son hymne national est encore tout sanglant de courage. Les paroles me frappent par leur réalisme : « mourir est beau » et « du sol soyons seuls maîtres ». Cet hymne national a été créé en 1904 et est disponible sur Youtube. Le texte de l'hymne est accessible sur le site www.alliance-haiti.com

Sur cette lancée de liberté et d'indépendance dans les Caraïbes, c'est en 1956 que le docteur argentin Ernesto Che Chevara démarre la révolution avec l'avocat Fidel Castro sur l'île de Cuba, pour prendre officiellement le pouvoir en 1959.

Ensuite, le Che Chevara et Fidel Castro ont toujours favorisé l'émancipation des peuples, alors que Hugo Chavez les appuie depuis le Vénézuela.    

Bien que phare de liberté, Haïti a souffert de ce choix et, plus qu'un autre pays, a été éprouvé par des dictateurs ayant expulsé Louis Dejoie, élu démocratiquement par le peuple, pour placer le militaire Duvalier, père et fils, à la tête du pays. Ces derniers ont maintenant été remplacés démocratiquement par le président Michel Martelly le 14 mai 2011, élu pour un mandat de 5 ans.
                                                                           
Tous les efforts sont à souligner pour collaborer avec ce pays fier d'être libre et exprimant par le sourire et les chants sa présence dans les Caraïbes.

Il me fait plaisir de souligner que la USAID est en train de donner un contrat de construction de 750 maisons d'approximativement 12' X 32' à Cap-Haïtien.                                                                                                                                                     

Sources des photos : wikimedia et universalis.fr



 













Commentaires