BORNES ÉLECTRIQUES

Un jeune homme de 26 ans de Long Island a récemment fait feu sur sa copine. Cause de l'incident : la série « The Walking Dead »! Voyez ci-dessous les détails et les diverses pistes d'explications de cette situation totalement inusitée.

Il y a de ces événements qui dépassent l'entendement; vous savez, des situations où on a l'impression d'être catapultés dans la quatrième dimension ou dans la fameuse Twilight Zone tellement elles sont absurdes. La dernière en liste nous provient de Long Island, alors qu'un couple s'est violemment disputé quant à la possibilité que les événements de la série The Walking Dead pourraient être réels!

« Je te dis que les zombies pourraient courir dans les rues! »

Jared Gurman et sa petite amie, dont l'identité demeure secrète, sont de grands fans de The Walking Dead. Un soir, Gurman et sa dulcinée se sont violemment injuriés quant au fait que les événements (fictifs soit dit en passant) de la série pourraient un jour être réalité. En fait, selon le lieutenant-détective Raymond Cote « [Gurman] était très catégorique : il croyait qu'une bourbe de la part des militaires pourrait provoquer la libération d'un virus qui aurait pour effet d'engendrer de terribles choses ». En somme, un vrai scénario digne de la série… ou du jeu Resident Evil!

Devant l'obstination de son copain, madame a décidé qu'elle ne voulait pas passer la nuit avec lui et a reconduit ce dernier jusqu'à sa demeure. Or, Gurman ne voulait pas en rester là et a fait parvenir plusieurs messages textes à sa copine, devenant de plus en plus colériques et incendiaires au fil du temps. Afin de le calmer, la jeune femme est retournée chez son ami de cœur vers 2 h 30 du matin, où il l'attendait avec une carabine de calibre 22!

Ce qui devait arriver arriva. Même si elle a tenté tant bien que mal de le calmer, Gurman a soulevé sa carabine et lui a tiré une balle dans le dos alors qu'elle marchait dans les escaliers. Sous l'impact, un poumon aurait été percé et une côte aurait été fracturée! Heureusement, la jeune femme repose présentement dans un état stable à l'hôpital.

Gurman était en couple avec cette demoiselle depuis trois ans et demi. Il possède trois armes longues ayant toutes été saisies par les policiers à la suite de cet événement qui, heureusement, ne s'est pas avéré aussi tragique qu'il aurait pu l'être.

Petit point de vue criminologique

Au-delà de l'invraisemblance de la situation, cette histoire a chatouillé le petit criminologue en moi. En fait, comment peut-on expliquer que Gurman en soit venu à tirer sur sa copine pour une cause aussi absurde? Les hypothèses sont multiples et, en l'absence de plus de détails, il est difficile d'en privilégier une par rapport à une autre.

Bien entendu, on peut se demander si l'homme ne souffre pas d'un quelconque désordre mental. Avait-il déjà eu des épisodes délirants? Est-il un individu ayant des traits paranoïdes l'amenant à croire qu'une erreur du gouvernement pourrait menacer l'équilibre, voire la survie de la société? Est-il également quelqu'un de colérique ne tolérant pas la frustration ou que son opinion soit remise en question? Possible, mais difficile à dire.

Est-il aussi vraisemblable de croire que d'autres facteurs ayant exacerbé la frustration du moment aient pu jouer un rôle quelconque et précipité le geste de Gurman? Par exemple, était-il sous l'influence de drogues ou d'alcool au moment du crime? On sait que, bien souvent, la consommation peut amener quelqu'un à poser des gestes totalement contraires à ce qu'il ferait dans un état normal, surtout lorsqu'une quelconque frustration est déjà présente. Les drogues et l'alcool peuvent aussi provoquer des épisodes délirants ou paranoïaques chez certaines personnes et peuvent donc être une cause probable de cet incident. Ah! et ne parlons même pas ici de la facilité avec laquelle on peut se procurer une arme à feu aux États-Unis, autre problème relié à toute cette histoire...

Ce qui semble à tout le moins certain, c'est que Gurman a prémédité son geste. Qu'il ait alors été ou non sous l'influence d'une substance psychotrope, l'homme a avoué aux policiers que l'incident était accidentel avant de changer son fusil d'épaule (aucun jeu de mots ici!) et d'affirmer qu'il ne l'était pas. Bref, quand sa copine s'est présentée chez lui, il avait l'intention de faire feu sur elle. Pourquoi? Voilà la question!

Commentaires