Dana White, le président du UFC, a pris tout le monde par surprise en annonçant l’annulation complète de l’évènement du UFC 151. La raison est une blessure subie à l’entraînement par l’aspirant au titre des mi-lourds, Dan Henderson. Il devait affronter le champion et jeune prodige de la promotion Jon « Bones » Jones.
 
Avec seulement huit jours avant la date prévue de l’évènement, Chael Sonnen s’est levé pour remplacer Henderson. Cependant, c’est le champion qui a refusé un nouvel adversaire avec ce court délai.
 
L’UFC, n’étant pas en mesure d’offrir un combat de remplacement, a choisi d’annuler complètement son évènement du 1er septembre prochain. Lors de la conférence de presse, le président Dana White en a profité pour lancer quelques flèches à l’endroit du champion pour avoir refusé le combat contre Sonnen.
 
Toronto, grande gagnante
 
Avec l’annulation du UFC 151, c’est la ville de Toronto et ses amateurs qui ressortent grands gagnants de cette mésaventure. L’UFC 152 n’aura pas un, mais bien deux combats de championnats.
 
Joseph Benavidez se mesurera à Demetrious Johnson pour devenir le premier champion de l’histoire du UFC dans la catégorie des poids mouches (125 livres). Le nouveau combat principal opposera le champion Jon « Bones » Jones au Brésilien Vitor Belfort.
 
Bien que l’UFC 151 soit annulé, l’évènement de Toronto, le 2 septembre prochain, restera l’UFC 152.
 
C’est le deuxième évènement, cette année, que l’UFC doit remettre. On se souviendra que la promotion devait faire un retour à Montréal, en mars dernier. Cependant, faute d’un bon combat principal à offrir, Dana White avait choisi d’annuler l’évènement et de le reporter un mois plus tard à Atlanta.
 
Un combat dont personne ne veut
 
Avec Henderson sur le carreau, le prochain adversaire pour le titre devait être Lyoto Machida. Dana White l’avait nommé comme aspirant obligatoire. Lors de la conférence de presse, le combat annoncé pour Jones était contre Machida. Cependant, le lendemain, on apprenait que ce dernier avait finalement refusé le combat. Ensuite, ce fut au tour de Mauricio Rua de le refuser.
 
La raison donnée par ces deux pugilistes, tous deux d’anciens champions, est que le délai d’un mois pour se préparer pour ce type de combat est trop court. Un camp d’entrainement, en vue d’un combat, est habituellement d’environ trois mois.
 
Par contre, d’autres athlètes ont déjà accepté des combats avec seulement quelques semaines de préavis et ont même bien performé. C'est le cas notamment de Chris Leben, qui avait remporté son combat contre Aaron Simpson par TKO aux 2e rondes, pour ensuite faire les frais d’un combat principal contre la vedette japonaise Yoshihiro Akiyama. Avec seulement deux semaines d’écoulées depuis son dernier combat, cet affrontement avec Akiyama fut certainement l’un des plus spectaculaires de l’année. Leben avait alors remporté la décision.
 
La question à se poser est la suivante : avec ce refus de combattre pour le titre à l’UFC 152, est-ce que Lyoto Machida a perdu sa place en tant qu’aspirant obligatoire? Devrait-il tout de même rester le prochain en liste?

Commentaires