Ce super bolide cache 700hp sous sa carrosserie de Taureau.  Cette marque mythique de l’automobile on la doit à un homme passionné et convaincu qu’il ferait mieux que tous les autres. L'histoire de «Lamborghini Automobili» débute officiellement en 1963.Néanmoins, nous devons considérer les racines lointaines de Ferruccio Lamborghini. Né en 1916, ce vaillant, impétueux, déterminé «taureau» a été l’acteur principal de la fondation de l'entreprise.   Au moment où il a décidé de construire une usine de voitures de sport de luxe,Ferruccio était déjà un homme très riche. Dans la période suivant la Seconde Guerre mondiale, il a fondé son usine de tracteurs, qu’il a lancé avec énergie et détermination, il était dorénavant une référence dans l’industrie. Il a amassé sa fortune au moment idéal, avant son cinquantième anniversaire. Au début des années soixante, Ferruccio était un homme puissant et efficace qui savait exactement ce qu'il voulait, mais quand il a dit qu'il allait construire la meilleure super voiture de sport, beaucoup de gens pensaient qu'il était fou. Construire ce genre de voiture a été considérée comme une extravagance inexplicable, un saut dangereux dans l'obscurité, un belle façon de gaspiller sa fortune.   Il a commencé à travailler sur ce projet à la fin de 1962, en mai 1963 il avait déjà fondé «Automobili Ferruccio Lamborghini», l'achat d'une grande parcelle de terrain à Sant'Agata Bolognese, environ 25 kilomètres de Bologne, lui permis de construire une usine ultra-moderne . En raison de l'expérience qu'il avait acquise avec ses autres entreprises, il voulait les meilleures installations pour un but précis: mettre en place une structure très fonctionnelle qui, à l'époque, était sans égal dans son domaine. Le bâtiment énorme et bien éclairé était adjacent à l'immeuble de bureaux, de sorte que la direction pouvait surveiller en permanence la production. C'était l'idéal pour Ferruccio, qui souvent se retroussait les manches de chemise et allait travailler sur les voitures personnellement, quand il voyait que les choses n’était pas faites à son goût.

Source des photos : Lamborghini press database

Commentaires