Aimez-vous lire des biographies? Êtes-vous un passionné d’histoire et spécialement de tout ce qui touche la période de la Seconde Guerre mondiale? Si vous avez répondu oui à ces deux questions, j’ai un livre à vous suggérer fortement : une biographie de Hermann Goering.
 
Hermann Goering était considéré comme le personnage n2 dans le Troisième Reich. L’un des bras droits d’Adolf Hitler était un être d’une énorme complexité. Sadique par moment, plein de compassion en d’autres occasions; il est plus difficile à suivre que le maître qu’il a décidé de servir aveuglément.
 
Le biographe français François Kersaudy s’est livré au rude exercice de réaliser la première biographie en français de cet homme tout en contradiction. Son ouvrage est riche en anecdotes et riche en sources de toutes sortes; on réalise à travers la lecture que l’auteur a fait un travail de recherche colossal. Les quelque 750 pages que contient le bouquin se lisent sans aucune difficulté dans un langage simple que tout lecteur aura de la facilité à comprendre.
 
Pour vous mettre un peu l’eau à la bouche, voici comment l’auteur décrit, brièvement, le personnage dont il retrace la vie dans son livre.
 
« À l’automne 1922, il rencontre Adolf Hitler et dans son ombre il va cumuler les emplois : comploteur de taverne putschiste, improvisé militant, errant chômeur, morphinomane, homme d’affaires talentueux, dandy corpulent, orateur tonitruant, député mercenaire, président du Reichstag, conquérant, ministre de l’Intérieur sans scrupules, président du Conseil, arriviste, truand confirmé, criminel d’occasion, ministre de l’Air étincelant, parvenu millionnaire, chasseur d’élite, stratège de salon, économiste amateur, écologiste avant l’heure, collectionneur d’art compulsif et complice de tous les crimes commis par son maître. »
 
En lisant cette description de Hermann Goering, je n’ai eu qu’une envie : dévorer le livre de François Kersaudyé. Une lecture que j’ai adorée. 

Commentaires