BORNES ÉLECTRIQUES

La présence canadienne dans l'espace est impressionnante pour un pays comme le nôtre, mais elle est le fruit de notre expertise et de notre génie. Nos satellites et nos astronautes sont sources de fierté et d'inspiration. En voici quelques exemples.

LIRE LE PREMIER ARTICLE DE LA SÉRIE

Le premier satellite de l'histoire mis en orbite, le célèbre Spoutnik, lancé par les Soviétiques le 4 octobre 1957, a ouvert une nouvelle ère pour l'humanité. La course à la conquête de l'espace était officiellement lancée, mais bien peu de pays feront partie de cette course. Le Canada, quant à lui, fera partie de ce club sélect! Mais au-delà du matériel de pointe envoyé dans l'espace, le Canada a fourni de remarquables astronautes.

Le vol de l'Alouette
Avec Spoutnik, les Soviétiques prenaient les devants de cette course prestigieuse. Les Américains ne tardèrent pas à faire de même en lançant leur premier satellite, Explorer 1, le 31 janvier 1958. Le troisième pays à mettre un satellite artificiel en orbite est le Canada. Étonnant, mais très compréhensible quand on connaît l'immensité du territoire canadien et les difficultés de maintenir des communications efficaces à la grandeur du pays. Aussi, le 29 septembre 1962, une fusée Thor-Agena américaine emporte vers l'espace le premier satellite canadien, Alouette 1, ainsi nommé en référence à la célèbre chanson Alouette. Sa mission était d'étudier l'ionosphère (une spécialité canadienne on dirait) et devait durer un an. Elle dura finalement 10 ans! Sa conception innovatrice en fit la référence en matière de satellites artificiels.

Le Canada lança son deuxième satellite, Alouette 2, le 29 novembre 1965. Depuis, des dizaines de satellites canadiens ont été mis en orbite pour une panoplie de missions diverses : observation de la Terre, télécommunication et science. Parmi les satellites canadiens les plus connus, on retrouve la série des Anik pour les télécommunications et RADARSAT 1 et 2 pour la télédétection. Le Canada envoie des satellites dans l'espace depuis plus de 50 ans et continue de la faire. Les derniers en lice se sont envolés de Sriharikota en Inde le 25 février dernier. Parmi les satellites lancés cette journée, on retrouve le premier satellite militaire canadien, le Sapphire.

L'équipe des astronautes
En 1983, la NASA invitait le Canada à fournir un astronaute pour une mission de la navette spatiale américaine. C'est alors que fut mis sur pied le Programme des astronautes canadiens, qui avait comme mission de sélectionner une équipe d'hommes et de femmes devant être entraînés pour des missions dans l'espace. Des 4000 personnes de partout au pays qui répondirent à l'appel, seulement six candidats furent retenus. Parmi ceux-ci, celui qui deviendra le premier astronaute canadien : Marc Garneau. Il a suivi un entraînement intensif qui l'amena à participer à la mission STS-41-G de la navette Challenger du 5 au 13 octobre 1984. Tout le pays avait les yeux rivés sur ce grand moment. Cette grande première canadienne a permis au Programme des astronautes canadiens de développer des candidats toujours plus compétents.

En tout, ce programme a, jusqu'à aujourd'hui, permis à huit astronautes de chez nous de participer à 16 missions spatiales, qu'elles soient à bord de la navette, d'un vaisseau Soyouz ou de la SSI. Outre Marc Garneau, les autres astronautes sont Roberta Bondar, Steve MacLean, Robert Thirsk, Bjarni Tryggvason, Julie Payette et Chris Hadfield. Au fil des missions effectuées, le rôle des Canadiens s'est toujours fait plus important. La dernière mission d'un astronaute canadien, avec Chris Hadfield, en est le meilleur exemple. En effet, ce dernier a occupé la fonction de commandant de la SSI à la fin de sa présence de près de six mois dans l'espace. Il s'agit d'un honneur tout à fait mérité pour la nouvelle « star » de l'espace. Sa longue feuille de route et son charisme en faisaient le candidat tout désigné. Il a même lancé un vidéoclip de là-haut sur l'air de Space Oddity de David Bowie! Génial! Cliquez sur le lien de la vidéo que j'ai mis plus bas...

Vers l'infini et plus loin encore!
Bien que les navettes spatiales ne soient plus en service, l'avenir du programme spatial international a encore de beaux projets en vue. La Lune et Mars sont toujours ceux auxquels on pense avec le plus d'excitation. Pourtant, il y a tant d'autres programmes scientifiques en cours et auxquels participe le Canada. On n'a qu'à penser aux robots d'exploration Phoenix et Curiosity où le Canada a participé à la conception de certains composants. Je crois vraiment que le plus excitant reste à venir dans la conquête de l'espace et que nous aurons encore l'occasion d'être fiers de notre participation canadienne aux projets spatiaux par nos apports technologiques et, bien sûr, humains.

Liens :
http://www.asc-csa.gc.ca/fra/default.asp
http://www.rcaf-arc.forces.gc.ca/v2/nr-sp/index-fra.asp?id=13644
http://www.thecanadianencyclopedia.com/articles/fr/satellite-artificiel
http://www.youtube.com/watch?v=KaOC9danxNo

Commentaires