Parmi les licences les plus lucratives de Microsoft, la série « Halo » pour Xbox arrive décidément en tête de liste. En seulement quelques années, cette saga est devenue une référence en matière de jeu de tir à la première personne (FPS) sur consoles. Évidemment, on attendait avec une certaine impatience « Halo 4 », le dernier titre marquant le grand retour de Master Chief, le héros de la série. Était-ce le jeu que l'on attendait? C'est ce que vous saurez en lisant cet article...

L'histoire continue

L'histoire prend place environ quatre ans après les aventures de Halo 3. Nous sommes en 2557. Notre Spartan a été mis en hibernation, mais son sommeil est de courte durée puisque des Covenants ont décidé de visiter le vaisseau en ruine sur lequel il repose. Heureusement, il peut compter sur l'aide de son amie de toujours, Cortana. L'intelligence artificielle décide donc de réveiller Master Chief pour qu'il puisse venir à bout de ses anciens ennemis.

Mais ce n'est pas tout! Notre soldat fait vite la rencontre de nouveaux ennemis : les Prométhéens. Cette ancienne race, au design unique et superbe, permet de voir la série d'un nouvel œil. Les Promothéens apportent avec eux une nouvelle façon de se battre et, évidemment, de nouvelles armes. Elles sont très amusantes à utiliser et procurent un vent de fraîcheur à la série.

Les développeurs et scénaristes de ce jeu ont voulu mettre l'accent sur les relations entre Cortana et Master Chief. Il faut dire que l'intelligence artificielle a atteint la durée maximale d'une IA. Évidemment, notre héros ne souhaite pas voir disparaître son amie de toujours; il fera tout pour la sauver. C'est quand même touchant et parfois drôle de voir Cortana dépérir tout au long de la partie.

Un nouveau moteur graphique

343 Industries est le studio qui a été responsable de concevoir ce nouveau titre. Pour l'occasion, ils ont mis au point un nouveau moteur graphique. La première chose que l'on remarque lorsqu'on démarre le jeu pour la première fois est la beauté des graphismes. Oubliez ceux de Halo 3. Halo 4 offre des graphismes parmi les plus beaux sur la console de Microsoft.

Cette amélioration visuelle se voit partout, tant en ce qui concerne les armes que les ennemis (nouveaux et anciens) et que les environnements. C'est un pur délice pour les yeux!

Des bonnes vieilles bases

Si vous avez déjà joué à l'un des titres de cette série de FPS, vous retrouverez rapidement vos vieilles habitudes. La prise en main est sensiblement la même.

Concernant la façon de jouer, Master Chief dispose toujours d'un bouclier qui se recharge lorsqu'il est vide. Il faut cependant se mettre à l'abri des tirs quelques secondes pour lui permettre de se recharger.

Les environnements sont assez variés. L'histoire commence, par exemple, sur un vaisseau spatial. Un peu plus tard, on est transporté sur une planète exotique. Pour le plus grand bonheur des fans, les véhicules font leur retour. En effet, certaines phases du jeu demandent au joueur de prendre le contrôle d'un véhicule pour pouvoir progresser. Ces niveaux sont toujours très amusants.

Un multijoueur apprécié

Si la campagne du jeu se termine en une dizaine d'heures environ, vous pourrez toujours vous rabattre sur le mode multijoueur qui est, encore une fois, très complet. Vous pourrez évidemment refaire l'aventure dans le mode coop. Si le cœur vous en dit, vous pourrez également tenter de battre de vrais adversaires dans les différents modes offerts. On sent que les développeurs ont travaillé très dur pour nous offrir un mode multijoueur de qualité.

Verdict

Bref, Halo 4 remplit très bien les promesses fixées. La campagne est épique, les graphismes sont sublimes et le multijoueur est amusant. Même si le studio responsable du développement de ce titre est assez nouveau dans la série des Halo, Halo 4 n'a rien à envier aux autres jeux de la série.

Points forts :
- Un nouveau moteur graphique sublime
- Des combats toujours impressionnants
- Des nouveaux ennemis coriaces
- Des nouvelles armes plaisantes à utiliser, mais...

Points faibles :
- qui pourraient sembler plus faibles que les autres.
- Une campagne solo qui passe trop vite.


Merci à High Road Communications et Microsoft pour l'exemplaire du jeu.
 

Commentaires