Après avoir déclenché votre appareil photo, qu'il soit compact, bridge ou reflex, vous allez toujours, instinctivement, voir votre résultat sur le moniteur ACL. Bien. Et les informations de la dernière image enregistrée, vous les connaissez? L'ouverture, la vitesse, le iso, pour ne nommer que ceux-là? Vous devriez prendre l'habitude de jeter un œil à ces infos. Vous y trouverez l'histogramme. Si vous ne trouvez pas, vous pouvez faire une recherche dans votre livret d'instructions pour faire apparaître cet outil indispensable.

L'histogramme apparaît comme un graphique comportant une courbe. C'est votre guide, car il évalue votre exposition. Il affiche les pixels foncés à gauche, moyens au centre et clairs à droite. Voilà donc un outil très pratique dans des conditions à haut contraste, par exemple. De plus, si votre appareil possède la fonction d'alerte de surexposition, alors là, on est en machine. L'alerte de surexposition fait clignoter les parties de l'image qui sont cramées. Ces deux outils utilisés ensemble plus un brin de jugeote de la part de celui qui tient le « Kodak » vous aideront à faire des photos foutrement mieux exposées. On peut voir, sur l'histogramme ci-dessus, que le graphique ne touche ni à gauche ni à droite. La photo est donc exposée correctement.  
Note : C'est plutôt rare, mais certains appareils photo n'ont pas cette option.  

Allez, bonne photo!  
Source photo : René Marquis

Commentaires