BORNES ÉLECTRIQUES

Le talent était encore une fois au rendez-vous pour la 3e édition du Festival Dédé Fortin de Normandin. Encore peu connu du grand public, le festival travaille dur pour devenir l'un des plus importants du genre au Québec.

Vive la relève!

Du 6 au 8 juin dernier, la municipalité de Normandin, dans la pittoresque région du Lac St-Jean, a fermé la rue Saint-Cyrille (la fameuse rue principale dans la populaire chanson de Dédé Fortin) pour se transformer en foire dédiée à la musique. Pour l'occasion, un immense chapiteau pouvant accueillir une foule énorme a été monté. Pendant les quelques jours qu'a duré l'événement, des centaines de festivaliers de tous les âges ont déferlé sur le site. Tous avaient envie de voir et d'encourager la relève en chanson.
 
À première vue, le festival est ouvert à tous ou presque. Les conditions d'admission sont simples. Grosso modo, il faut avoir plus de 16 ans, chanter en français et proposer du matériel original. Aucune reprise de chansons connues n'est autorisée. 
 
Pour se faire valoir, les candidats ont une quinzaine de minutes pour se présenter musicalement. Le temps tourne très vite et la plupart - on comprend bien pourquoi - sont peu bavards. Ils vont à l'essentiel.
 
Néanmoins, tous les artistes présents sur scène (12 groupes au total) sont capables de maximiser leur temps et nous offrent ainsi de 2 à 4 chansons. Il faut avouer que c'est souvent bien peu pour juger efficacement un groupe. D'un autre côté, puisque tous les candidats doivent se plier à la même formule, il est somme toute assez facile de comparer les différentes formations entre elles. 
 
Les juges et le public, qui est invité à participer au vote, peuvent identifier sans trop de difficulté les groupes qui ont une bonne chimie, ceux qui ont l'habitude de jouer ensemble ou encore ceux qui ont du charisme. 
 
Tous les goûts sont, évidemment, dans la nature. Il est ainsi normal d'être plus attiré par un groupe que par un autre. Il faut dire que les formations présentes sur scène avaient chacune leur influence : rock, pop, métal, jazz. Bref, il y en avait pour tous les goûts.
 
Sans grande surprise, des artistes sont plus doués que d'autres. Ils sont cependant tous animés par cette même passion pour la chanson québécoise. Lorsqu'ils entrent sur scène, il est facile de constater qu'ils sont vraiment heureux de se produire devant quelques centaines de personnes.

Le grand gagnant se voit remettre un prix d'une valeur de 3000 dollars. D'autres prix sont remis aux finalistes. 
 
Fred Fortin, le parrain de la 3e édition
 
Cette année, c'est Fred Fortin, du groupe Gros Méné, qui a accepté d'être le parrain du festival. Dans une courte entrevue, il nous a confié qu'il prenait à cœur son rôle. Tout comme l'organisateur de l'événement, François Potvin, il espère que le festival prenne de l'ampleur durant les prochaines années. Il fait d'ailleurs tout son possible pour répandre le message.
 
Que pense-t-il des groupes de cette 3e édition? Il a avoué qu'il était très content de cette cuvée. C'est une bonne relève, selon lui.

Liste des groupes 

  • Tous Azimut
  • Les Chiens de Ruelles
  • Danse Critique
  • Origine
  • Rodéo Mécanique
  • Camarade
  • Cellos on Fires
  • Partenaires Bleues
  • Renuvo
  • Jolie Jolie
  • Les Fuses
  • Genius Fouliam (grand gagnant)

Pour plus de renseignements sur le Festival Dédé Fortin, visitez leur site Web
 
Les frais de voyage et d'hébergement ont été payés par le Festival Dédé Fortin.

Commentaires