BORNES ÉLECTRIQUES

Si on sait « grosso modo » à quoi ressemblaient nos ancêtres, il est un peu plus difficile de savoir ce que nous pourrions avoir l'air dans le futur. Un artiste s'est intéressé à la question et a créé quelques œuvres conceptuelles qui font assurément réfléchir.

En association avec le professeur en génomique de l'Université de Washington, Alan Kwan, l'artiste Nikolay Lamm a dessiné le portrait de l'homme et de la femme du futur. Si on se fie à ses illustrations, voici de quoi nous pourrions avoir l'air dans 100 000 ans.
 
La première chose que l'on remarque est la taille immense des yeux. Les humains auraient des yeux aussi gros pour s'adapter plus efficacement à leur nouvel environnement. En effet, nous aurions quitté depuis longtemps notre bonne vieille planète pour nous lancer dans l'exploration spatiale.
 
Les humains devraient aussi avoir une peau plus bronzée. Cela leur permettrait de mieux résister aux rayons du soleil lorsqu'ils se trouveraient sur une autre planète ou dans l'espace.  
 
Avec une arcade sourcilière plus prononcée et des paupières plus épaisses, les prochains humains devraient avoir moins de problèmes avec la gravité. Mentionnons, en effet, que les astronautes d'aujourd'hui peuvent ressentir des problèmes de vision après avoir passé une certaine période en absence de gravité.
 
Notre cerveau serait également un peu plus gros, provoquant, par le fait même, un élargissement de notre tête. Si on se fie à cette hypothèse, les humains seraient plus intelligents. Espérons quand même que les femmes et les hommes du futur auront appris de nos erreurs!

Sources : 

- Planet.fr
- Maxisciences
- Levif.be

Commentaires