BORNES ÉLECTRIQUES

« Ce n'est pas la taille qui compte. » Combien de fois les hommes ont-ils pu entendre ce refrain à propos du pénis? Mais qu'en est-il vraiment? Des chercheurs australiens se sont penchés sur la question. Les résultats risquent d'en étonner plus d'un!

Selon Michael Jennions, professeur de biologie à l'Australian National University à Canberra, beaucoup de biologistes ont émis l'hypothèse qu'avant que les hommes ne portent de vêtements, il y a de cela bien longtemps, les femmes choisissaient leur futur partenaire sexuel en fonction de la taille de leur membre viril. Par contre, jusqu'à maintenant, aucune donnée concluante n'avait prouvé ce fait.
 
Des biologistes de l'Australie ont donc décidé de s'attaquer à cette épineuse question. Ils ont récemment publié leur étude dans le Proceedings of the National Academy of Sciences. Malgré ce qui circule depuis des années, les femmes ne seraient pas insensibles à la longueur du pénis. En effet, elle aurait une grande importance lorsque c'est le moment de séduire la gent féminine.
 
Pour arriver à cette conclusion étonnante, les chercheurs ont créé 343 corps d'hommes par ordinateur. Chacun avait une taille, une hauteur du torse et une taille du pénis différentes. Ils ont ensuite invité 105 femmes d'environ 26 ans à regarder ces modèles qu'ils avaient projetés sur écran grandeur nature.
 
Pour chacune des images projetées, les femmes devaient donner une cote de 1 à 7 quant à l'attractivité sexuelle de chaque corps. Sans grande surprise, les grands hommes musclés volaient la vedette. Cependant, les femmes prenaient aussi en considération la longueur de l'organe reproducteur masculin.
 
Précisons, avant de conclure, que la taille du pénis ne fait pas tout chez l'homme. Un petit homme ayant une forme de poire, mais avec un grand pénis ne sera pas plus attrayant qu'un grand homme musclé avec un plus petit pénis.
 
Rappelons qu'en moyenne, la taille d'un pénis au repos se situe entre 9 et 9,5 cm. En érection, l'organe masculin mesure de 12,8 à 14,5 cm en moyenne.
 
Sources : 
- Le Nouvel Observateur 
-
 Atlantico

Commentaires