Depuis que j’ai l’occasion de livrer mes commentaires sur les voitures qui nous sont proposées par les constructeurs, j’ai été très peu tendre à l’endroit de certains constructeurs américains, nommément Chrysler et GM. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si ces deux derniers sont passés à un cheveu de la faillite; ils nous ont trop longtemps proposé des produits mal finis, désuets et peu intéressants. En fait, n’eut été de sauvetages in extremis dans les deux cas, nous parlerions peut-être de ces entreprises au passé.

Heureusement, les deux entreprises se sont prises en main. Les produits 2011 qui sortent des usines de Chrysler sont grandement améliorés alors que chez GM, on nous offre des produits de plus en plus intéressants, à commencer par la Chevrolet Cruze que j’ai eue l’occasion de conduire dernièrement.

La Cruze est née dans les bureaux coréens et allemands de GM. Mais on s’en contrefiche. L’important, c’est que cette fois-ci, GM ait décidé de commercialiser cette voiture en sol américain afin que tous puissent en profiter. Trop souvent, les meilleurs véhicules des constructeurs américains demeuraient sur le vieux continent. Les philosophies changent à ce niveau et c’est tant mieux.

Ah! oui, la voiture

Pour en revenir à la Cruze, elle est surprenante d’agrément. Sa conduite est rassurante et elle est bien servie par un châssis rigide, l’un des plus solides qu’il m’ait été donné de piloter chez GM. C’est d’autant plus surprenant que la Cruze demeure une voiture compacte offerte pour moins de 20 000 $.

La voiture est proposée en quatre versions – LS, LT, LTZ et ECO – et peut recevoir deux moteurs : un quatre cylindres de 1,4 litre turbo et un moteur à quatre cylindres de 1,8 litre. C’est ce dernier que j’ai eu l’occasion de mettre à l’essai. En matière de puissance, on a droit à 138 chevaux. Ce n’est rien pour écrire à sa mère, mais les performances de la voiture sont bien correctes. Surtout, on s’en tire très bien à la pompe avec une consommation moyenne qui tourne autour de 7 litres aux 100 kilomètres, un point important à considérer.

Bien construite, dotée d’une silhouette agréable et amusante à conduire, la Cruze s’ajoute à la liste de produits qui vont permettre à GM de survivre. Prévoyez croiser plusieurs Cruze sur la route, car lorsqu’on en prend le volant, la séduction opère de façon tangible. 

Pour en savoir plus sur la Cruze : http://auto.sympatico.ca/essais/5553/chevrolet-cruze-eco-2011-4-89-litres-aux-100-kilometres-nous-l-avons-fait

Commentaires