Dans le grand monde du jeu vidéo, il existe une tonne de licences importantes qui roulent depuis des années, comme si les éditeurs avaient peur de prendre des risques. En matière de jeux de course sur Xbox 360, l'une des licences les plus populaires est sans aucun doute la série « Forza », connue pour offrir aux joueurs de jolis parcours officiels avec de belles voitures. Les derniers titres se ressemblaient beaucoup, mais cette année, les développeurs de Turn 10 Studios ont pris le pari risqué de concevoir un jeu de course totalement différent : « Forza Horizon ». Ont-ils gagné leur pari?

Un environnement ouvert et plus de liberté
Dès les premières minutes de jeu de Forza Horizon, on se rend vite compte que l'on est en présence d'un titre différent. Tout d'abord, on se promène dans un environnement ouvert. En effet, le jeu se déroule dans une région du Colorado que l'on peut explorer librement en voiture. Ensuite, ce titre dispose d'une histoire plus approfondie que dans les autres Forza. On est un jeune pilote qui souhaite s'inscrire au festival Horizon et devenir ultimement le meilleur des pilotes.
 
Tout au long du jeu, on va rencontrer différents personnages comme des organisateurs de courses ou d'autres concurrents. Ces rencontres prennent la forme de jolies cinématiques qui permettent de faire avancer le scénario. Ne vous attendez pas, cependant, à une histoire digne des jeux de rôle ou des derniers jeux de tir à la première personne. Le scénario est assez simple, mais fait très bien son travail. Que demander de plus d'un jeu de course?
 
Malgré ce sentiment de liberté, Forza Horizon ne peut pas être comparé à des titres comme Grand Theft Auto; c'est avant tout un jeu de course. On s'en rend vite compte quand on se promène dans les villes; il n'y a pas de passants qui circulent sur les trottoirs. Je présume que les concepteurs n'ont pas voulu en intégrer pour éviter que les conducteurs en herbe s'amusent à écraser les pauvres piétons.
 
L'environnement ouvert sert plutôt de gros menus pour se déplacer entre les différentes épreuves. La carte du jeu, qui est très grande, est remplie d'épreuves. Pour en débloquer des nouvelles, il faut remporter de nouveaux bracelets que l'on acquiert en amassant des points. Ces points s'obtiennent quand on remporte des courses.
 
Des épreuves pour tous les goûts
Les épreuves, à l'instar des autres jeux de la licence, disposent de différentes restrictions. Par exemple, on ne peut se présenter à une course qu'avec une voiture de catégorie D. Chaque voiture appartient, en effet, à une certaine classe. C'est comme ça que l'on peut savoir si une voiture est puissante ou pas.
 
Si vous avez besoin de nouvelles bagnoles, il suffit de vous rendre sur le site du festival Horizon. C'est là aussi que vous pourrez notamment acheter des améliorations pour votre auto. Le choix de voitures est très grand. Encore une fois, les développeurs ont fait des pieds et des mains pour modéliser à la perfection toutes les automobiles disponibles. J'adore la vue de l'intérieur de l'habitacle; le sentiment d'immersion est total!
 
C'est en remportant des courses que l'on peut amasser de l'argent (des crédits). On peut aussi participer à des « courses de rues ». Il existe également d'autres façons d'acquérir des voitures, par exemple en assistant à des épreuves de rassemblement où l'on doit courser contre des engins insolites, comme une montgolfière! Si on remporte l'épreuve, on repart avec l'auto que l'on utilisait. Il y a aussi des voitures de collection cachées un peu partout dans les granges du Colorado. Ouvrez l'œil!
 
Les circuits sont très nombreux et assez diversifiés. En effet, la région dans laquelle se déroule le jeu propose des environnements désertiques, montagneux ou encore, dans des villages. De plus, l'intelligence artificielle des concurrents peut être réglée avant chaque course. En somme, vos concurrents vous donneront du fil à retordre. Si jamais, pendant une course, vous faites une fausse manœuvre, il est toujours possible de reculer de quelques secondes au lieu de devoir recommencer la course au complet. Cette option est très amusante à essayer et presque indispensable dans les épreuves corsées.
 
Certaines manœuvres spéciales (comme des dérapages contrôlés) permettent d'accumuler des points de classement. Plus on en accumule et plus on monte dans le classement. Au début, les temps sont durs et on commence à la 250e position. Cependant, plus on réalise d'épreuves et plus on devient connu et respecté des autres. Le but est évidemment de devenir le meilleur de tous.

Il peut arriver qu'en faisant des manœuvres, on ait des accidents avec des éléments du décor (comme des arbres) ou, pire encore, avec d'autres autos. La physique du jeu prend en charge les dommages sur la carrosserie. Les vitres de notre voiture peuvent éclater ou on peut perdre notre pare-chocs. Cet aspect du jeu est bien pensé, mais j'ai trouvé qu'à certains endroits, ça manquait un peu de réalisme. Je me rappelle avoir fait un face-à-face avec une voiture à plus de 200 km/h. Ma voiture n'avait presque aucun dommage sur le devant, comme si j'avais foncé dans une porte de garage à 5 km/h.
 
Vous avez un Kinect? Utilisez-le dans Forza Horizon!
Forza Horizon prend aussi en charge le Kinect, le fameux accessoire de Microsoft. Pendant que l'on se promène entre deux épreuves, on peut utiliser notre voix pour contrôler le GPS. La reconnaissance vocale du Kinect est assez bien faite et reconnaît plutôt bien ce qu'on lui dit.
 
Bref, Forza Horizon, même s'il s'éloigne des autres titres de la série, est un excellent produit. Il apporte un vent de fraîcheur qui était devenu nécessaire. Les courses sont amusantes à jouer, les voitures sont sublimes et les environnements sont variés et bien pensés. Il s'agit de l'un des meilleurs jeux de course de l'année pour la Xbox 360.
 
Points forts :
- Voitures nombreuses et bien modélisées
- Beaucoup de parcours
- Enfin un environnement ouvert...
 
Points faibles :
- ... mais qui pourra paraître vide à certains endroits.
- Les dommages sur les véhicules manquent un peu de réalisme.

 



Commentaires