Avec sa nouvelle série « Grrreeny », Midam relève tout un exploit. Il prouve effectivement qu'une bande dessinée peut traiter d'un sujet aussi important (et possiblement sérieux) que l'écologie, mais avec une dose de légèreté et d'humour. Le deuxième tome, intitulé « Un cadeau de la nature », vient finalement d'arriver de notre côté de l'Atlantique. Alors, est-ce que la qualité est encore une fois au rendez-vous?

Un tigre vert écologiste
 
Grrreeny est un jeune tigre vivant dans une réserve naturelle de la mangrove indienne. Un jour, alors qu'il n'avait que quelques mois, il s'est baigné dans un lac pollué par la radioactivité. À partir de ce jour, sa vie a été complètement transformée. En effet, sa belle fourrure jaune de tigre a changé de couleur. Il est maintenant le seul félin à être complètement vert! Son expérience l'a aussi sensibilisé aux enjeux environnementaux. Pour éviter que les autres animaux ne subissent le même sort, il s'est donné comme mission de les éduquer sur les notions de l'écologie.
 
Pour cet album, Midam s'est entouré d'une équipe talentueuse. Au scénario, on compte, en plus du bédéiste belge, Patelin, Araceli et Charlot, alors qu'Adam, Julien Mariolle et Netch ont collaboré, avec Midam, aux dessins. Benbk s'est, finalement, chargé des couleurs.
 
Malgré ce grand nombre d'artistes, Un cadeau de la nature respecte le style de l'artiste de 50 ans. La BD est découpée en petites histoires d'une planche ou deux chacune. La grande majorité met en scène le petit tigre vert dans des situations loufoques qui ont toutes rapport avec l'environnement.
 
On traite, par exemple, de réchauffement climatique, de gaspillage de l'eau, de la pollution de l'air ou encore du braconnage. Si l'un des buts avoués de ce deuxième tome est de sensibiliser le public, il n'est pas non plus une œuvre lourde destinée à être étudiée à la petite école. On lit d'abord Un cadeau de la nature pour se divertir et, ensuite, pour en apprendre un peu plus sur l'écologie.
 
À ce propos, la plupart des histoires comportent une belle morale qui fait sourire et parfois même rire. Gageons qu'autant les jeunes que les moins jeunes pourront savourer cette BD. Toutefois, il est peut-être important de mentionner que certaines cases comportent du sang ou des os.
 
Mais bon, inutile de crier au drame non plus! Si vous avez déjà lu un exemplaire de Game Over (vous pouvez par ailleurs lire ma critique de Game Over : The Origins) ou encore de Kid Paddle, vous savez que le style de Midam est souvent bon enfant. Sans grande surprise (et heureusement pour les fans), on retrouve la même apparence colorée et « mignonne ».
 
Verdict
 
Au final, Grrreeny tome 2 : Un cadeau de la nature est tout sauf une œuvre sans prétention. Sous son style léger se cache une bande dessinée qui a pris le pari risqué de sensibiliser les jeunes et les moins jeunes aux enjeux environnementaux, sans pour autant les assommer avec une rhétorique sans fin et ennuyante. Bref, on prend beaucoup de plaisir à tourner les pages de ce nouvel album de Midam, qui alterne admirablement entre pédagogie et humour. On a déjà hâte au troisième tome!

Cote : 4 étoiles sur 5 

Grrreeny tome 2 : Un cadeau de la nature
45 pages
MAD Fabrik

Ne manquez rien des derniers articles de notre rédacteur en chef adjoint! Suivez Philippe Michaud sur Twitter via @Micph

Commentaires