BORNES ÉLECTRIQUES

La salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts était bien remplie, ce jeudi, pour le concert d'ouverture des FrancoFolies. Les organisateurs ont décidé de rendre hommage à l'un des plus grands noms de l'histoire de la chanson québécoise, Félix Leclerc. Nous étions sur place et voici nos impressions.

Une mise en scène sobre
 
À l'ouverture du rideau, nous avons eu droit à un joli court métrage rendant hommage à Frank Randolph Macpherson, un ingénieur-chimiste jamaïcain, qui a inspiré Félix Leclerc pour l'une de ses chansons. Le film a été créé par Martine Chartrand en collaboration avec l'ONF.
 
La mise en scène était très sobre. On retrouvait, en haut à droite, un grand cercle dans lequel on pouvait apercevoir des photos de Félix Leclerc. Celles-ci changeaient au gré des chansons. Sur le devant de la scène, toujours à droite, on avait positionné un tabouret vide avec, à côté, une guitare et un micro. On voulait ainsi souligner que l'artiste était toujours là.
 
C'est Dominic Champagne qui était le metteur en scène du spectacle. ll faut dire qu'il est un habitué de Félix Leclerc. En 2008, il signait la mise en scène de Félix, l'homme de paroles, pour célébrer le 20e anniversaire du décès de l'artiste. 
 
Tous réunis pour Félix
 
Comédiens, personnalités connues et chanteuses se sont succédé dans ce concert qui a duré plus de 2 heures. Les organisateurs ont eu la brillante idée de faire appel à des chanteurs aux styles complètement différents.
 
Michel Rivard a fait une entrée remarquée. Avant de chanter, il a dit qu'il avait voulu évoluer dans le domaine artistique à cause, justement, de l'œuvre du grand Québécois. Il s'était procuré des 78 tours et, quand ils se sont brisés à cause de l'usure, des 33 tours.
 
Il a chanté, notamment, Bozo en prenant la peine de raconter une petite histoire autour de la chanson. Au cours de l'un de ses voyages, Félix s'était pris à interpréter cette dernière avec un jeune garçon qui la connaissait par cœur.  
 
À son entrée sur scène, Gilles Vigneault a été chaleureusement accueilli par la foule qui s'est levée pour l'applaudir. Il a interprété une chanson peu connue de Félix Leclerc, Les algues. Par la suite, il a chanté superbement l'une de ses chansons. J'ai pour toi un lac était, d'après lui, la chanson favorite du célèbre chansonnier.
 
Avec humour, Jean-Pierre Ferland a raconté une anecdote sur la vie de l'auteur-compositeur. Selon lui, Félix Leclerc n'a chanté que deux chansons d'autres artistes dans sa vie : La Complainte du phoque en Alaska de Beau dommage et Ton visage, l'une des compositions de l'homme de 80 ans. Il était très fier de cela, même si les gens croyaient à tort que c'était une composition de Félix Leclerc.
 
Aux termes de cette soirée, on a également pu entendre des artistes comme Richard Séguin, Samian, Nicolas Ciccone, Bernard Adamus (a enflammé la scène), Salomé Leclerc (a notamment interprété Notre sentier, la première chanson du parolier), Jean-Louis Cormier et Béatrice Bonifassi. La plupart des artistes ont interprété deux chansons en solo. Par contre, on a eu droit à quelques duos intéressants. Ils étaient accompagnés par un petit orchestre à cordes, une guitare et un piano.
 
On a aussi eu droit à quelques lectures de textes de Félix Leclerc par Gabriel Nadeau-Dubois, Emmanuel Bilodeau, Julien Poulin, Laure Waridel et Hugo Latulippe. Fred Pellerin a même fait une apparition en vidéo, expliquant qu'il ne pouvait être là puisqu'il se trouvait en France pour sa tournée.
 
Finalement, le concert s'est terminé avec tous les artistes réunis sur scène. Très émouvants, ils accompagnaient le chanteur dans Le petit bonheur. En effet, les photos de Félix Leclerc affichées sur scène ont fait place à une vidéo de cette célèbre composition. Un très bel hommage pour les 25 ans de la disparition de l'un des plus grands artistes de la belle province! 

Commentaires