Cette semaine, Bethesda a lancé le très attendu Dishonored. Dès la levée de l'embargo sur le jeu, les médias se sont enflammés, qualifiant le dernier-né du développeur Arkane Studios « d'expérience extraordinaire », voire de « jeu de l'année 2012 »! Pour y avoir joué depuis plusieurs jours, je dois avouer que Dishonored est excellent et que la qualité du jeu ne fait aucun doute... mais de là à le qualifier de « jeu de l'année 2012 »??? Comme dirait ma grand-mère : « minute mononcle »!

Nous sommes aujourd'hui le 11 octobre 2012, pas le 31 décembre. Ainsi, comment peut-on dire que Dishonored est le jeu de l'année alors que l'année... n'est même pas terminée? Même si Dishonored est un sérieux prétendant pour ce prestigieux titre, des jeux à venir pourraient très bien l'emporter sur le dernier-né d'Arkane Studios. Pensons notamment à Assassin's Creed III, Halo 4, PlayStation All-Stars Battle Royale, New Super Mario Bros. Wii U, Call of Duty: Black Ops 2, Hitman Absolution, Epic Mickey 2 et Far Cry 3, pour ne nommer que ceux-là. Si certains semblent déjà ne pas pouvoir rivaliser avec l'excellence de Dishonored, j'attends d'y jouer avant d'oser me prononcer! Bref, comme le dit le vieil adage : « il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué ».

Dishonored est certes un excellent jeu, mais nous pourrons vraiment déterminer s'il s'agit du jeu de l'année après la faste période de l'automne, après la parution de tous ces gros titres qui s'en viennent. Et il ne faut pas oublier que des surprises peuvent aussi surgir de nulle part. L'an dernier, mon jeu de l'année fut Rayman Origins, honneur que je ne lui aurais pas donné avant d'y avoir joué. Cette année, qui sait si mon jeu de l'année n'ira pas à une surprise semblable?

Commentaires