BORNES ÉLECTRIQUES

Le groupe Bon Jovi sera de passage chez nous pour la St-Valentin la semaine prochaine. Entre-temps, pour vous faire patienter, allons-y d'une critique de ce troisième album solo pour Richie Sambora, le célèbre guitariste de Bon Jovi (depuis les débuts du groupe). Il a d'ailleurs composé la majorité des succès de la formation avec Jon. Maintenant, le succès en solo, est-ce possible?

Sambora a lancé son premier album solo (Stranger In This Town) en 1991. Ce dernier avait été bien reçu par la critique, et raisonnablement reçu par le public, ayant été dans le Top 40 sur le célèbre Billboard. L'album suivant (Undiscovered Soul), en 1998, avait aussi été acclamé par la critique, mais le public n'a pas été au rendez-vous. Pourquoi? Simplement parce que Sambora en solo s'était un peu distancé du son de Bon Jovi; il était plus « bluesy », plus « adulte » et les fans n'ont pas nécessairement suivi.

La troisième fois sera-t-elle la bonne?

Il serait étonnant qu'il remporte un grand succès commercial, malgré sa grande qualité. Sambora doit composer avec le fait qu'il est dans l'ombre de sa célèbre formation; c'est sa réalité. Cela dit, rien ne l'empêche de s'amuser et d'offrir le matériel dont il a envie, puisque de toute façon, il n'a pas la pression sur lui en solo; c'est son travail avec Jon Bon Jovi qui est scruté à la loupe. 

Pour en revenir au disque, soulignons encore une fois que ce gars a aussi une voix extraordinaire, qu'il aurait peut-être même pu faire carrière en tant que chanteur s'il n'avait pas été dans le groupe du New Jersey. Si justement plusieurs commencent à mettre en doute le côté rock de Bon Jovi de nos jours (car avouons qu'ils se sont grandement adoucis), Richie prouve avec ce disque qu'il peut être encore très rock, ce qui, en théorie, devrait plaire aux fans du groupe.

Les mélodies demeurent poignantes, autant dans les morceaux plus rock que dans les ballades. Les arrangements sont simples, mais efficaces; c'est moins léché qu'avec son groupe. Pour les textes, on reconnaît sa plume, son style, c'est un univers qui nous plaît généralement. Pour avoir une bonne idée de ce à quoi ressemble son nouveau matériel, je vous invite à regarder la vidéo ci-jointe, un extrait de la chanson EVERY ROAD LEADS HOME TO YOU, interprétée live lors d'un passage l'automne dernier à l'émission Good Morning America sur le réseau ABC. Cette chanson reflète bien le disque.

Conclusion

En quelque sorte, ce disque passera probablement assez inaperçu, même s'il est très bon. Ce métier est parfois cruel... quoique le gars ne soit quand même pas en reste avec la méga tournée de son groupe et la sortie du nouveau disque prévue pour mars.

Allez les gars, achetez vos billets et amenez votre blonde voir Jon et Richie au Centre Bell pour la St-Valentin, puis permettez-vous de découvrir entre-temps Aftermath Of The Lowdown, un disque qui mérite son 8 sur 10.

Commentaires