BORNES ÉLECTRIQUES

C'est dans deux mois que se retrouveront les deux meilleurs boxeurs québécois dans l'arène au Centre Bell.

Ça fait maintenant quelques années que les amateurs demandent un affrontement entre les deux anciens champions québécois. C'est finalement le 25 mai prochain, au Centre Bell, qu'aura lieu l'un des plus importants combats de l'histoire de la boxe au Québec.
 
Il aura fallu un souper entre Jean Bédard, président d'Interbox, et le boxeur Jean Pascal pour conclure ce combat. C'est assez inhabituel que le promoteur adverse entre directement en contact avec le prochain adversaire de son boxeur. Le tout s'est fait avec l'approbation de Yvon Michel, président du Groupe GYM. Le lendemain, Jean Pascal annonçait, comme lui seul sait le faire, que le contrat avait été signé.
 
Une situation gagnante pour tout le monde
 
Le risque d'un tel affrontement peut sembler grand pour chacun des boxeurs, mais qu'en est-il réellement?
 
Jean Pascal devait, au préalable, accorder une revanche à l'Américain Chad Dawson. Ce dernier revient d'une défaite contre Andre Ward. Un affrontement contre Lucian Bute est donc plus prestigieux qu'un combat revanche face à Dawson.
 
Après sa défaite serrée contre la légende Bernard Hopkins, Jean Pascal a pris du temps pour se ressourcer. À son retour, un an plus tard, il a livré une performance respectable, sans éclat, contre Aleksy Kuziemski. Dans un combat de 10 rounds, il a remporté par décision unanime des juges. Pascal avait même eu de la difficulté à faire le poids de 180 livres, lui qui combat habituellement dans les 175 livres.
 
Pour l'aider à l'entraînement, Jean Pascal est allé chercher l'ancien champion et légende de la boxe, Roy Jones Jr. Ce dernier est un spécialiste des affrontements contre des boxeurs gauchers et saura préparer Jean Pascal pour son combat.
 
Pour Lucian Bute, ce combat arrive à point. Après sa défaite contre Carl Froch, il a pris du recul sur sa carrière. Son dernier adversaire était loin d'être une menace, n'ayant jamais affronté des prétendants sérieux. Par contre, Bute ne fut pas aussi dominant que souhaité, contre Grachev, et a dû se contenter d'une décision.
 
C'est donc un retour dans un combat d'envergure pour ces deux boxeurs. Les deux jouent gros en s'affrontant. Le vainqueur sera un sérieux prétendant pour un combat de championnat, tandis que ce sera le long parcours pour le perdant.
 
La ceinture de diamants de la WBC en jeu
 
La WBC, l'une des associations de boxe les plus importantes au monde, a annoncé que le vainqueur entre Bute et Pascal se mériterait la ceinture de diamants.
 
Cette ceinture n'est pas un titre mondial, mais plutôt une reconnaissance. C'est la WBC qui décide de mettre cette ceinture en jeu lorsqu'un combat est jugé d'importance mondiale. Cette ceinture revient au méritant et ne peut être défendue. Un des boxeurs québécois rejoindra une liste sélecte des meilleurs boxeurs au monde portant ce titre, tels que Bernard Hopkins, Floyd Mayweather Jr, Manny Pacquiao et plusieurs autres.
 
Évalué à environ 50 000 $, cette ceinture est constituée d'or 18 carats, de diamants, de rubis, et de cristaux Swarovski.

Commentaires