Tout le monde a déjà entendu cette expression consacrée voulant qu’il y ait « quatre trente sous dans une piastre ». En réalité, cela signifie que l’échange envisagé ne donnera absolument rien, que ce sera du pareil au même. Mais si on considère l’expression au pied de la lettre, on découvre qu’il se cache une vérité bien amusante là-dessous...

Piastre ou dollar?

Premièrement, que doit-on dire : une piastre ou un dollar? En fait, l’usage du mot « piastre » (prononcé piasse) est presque universellement répandu dans le milieu francophone partout en Amérique du Nord. Que ce soit au Québec, en Acadie, en Ontario, au Manitoba et même en Louisiane, quand on parle argent, on parle de « piasses ». Le fait n’est pas nouveau et remonte à l’arrivée des premiers colons français en Amérique au XVIIe siècle. Déjà, sous le Régime français, les Canadiens parlent de piastres lorsqu’il est question du louis français et ils feront de même avec la couronne anglaise (1/4 de livre anglaise).

Origine du mot « piastre »

Le mot viendrait des mots latin plastrum, qui signifie plaque, et italien piastra, qui désignait une plaque métallique puis, par la suite, une monnaie. Le mot est ainsi très ancien et devient français sous sa forme piastre durant le XVIe siècle. Cependant, ce sont les Espagnols qui en répandent l’usage grâce à leur puissante piastre espagnole que l’on retrouve partout dans le monde et, bien sûr, dans les colonies françaises et anglaises d’Amérique.

Pourquoi parle-t-on de quatre trente sous dans une piastre, alors que l’on sait tous qu’il y a bien quatre « 25 cents » dans un dollar? C’est justement parce que la couronne anglaise, qui avait cours au Bas-Canada au XIXe siècle, contenait 120 sous (et non « cents » ou « cennes »). Ainsi, si on divise la piastre (couronne) en 4, on obtient 30 sous! Lorsque le Canada adopte un nouveau système monétaire en 1858, il emprunte le nom « dollar » aux Américains et la forme décimale pour sa division. Toutefois, la population francophone de ce qui deviendra le Canada conserve l’appellation « trente sous » pour le quart de dollar même s’il s’agit de 25 cents

Conclusion

Donc, parler de « piasses » au lieu de dollars, est-ce une erreur? Je ne crois pas. La piastre a gagné largement sa place après plus de trois siècles d’usage en Amérique. En définitive, utiliser l’un ou l’autre des deux termes, c’est du pareil au même… c’est comme, on pourrait dire, « quatre trente sous pour une piastre »!

Liens :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Piastre
http://lanas.centerblog.net/6431161-Origine-du-mot-PIASTRE#

Commentaires