C’est ce week-end qu’aura lieu la cinquième édition du NAPA 200, la seule épreuve de la série Nationwide de Nascar qui a lieu à l’extérieur des États-Unis. J’en ai déjà parlé dans un billet antérieur, l’avenir de cette course à Montréal est loin d’être assuré. Nous en saurons certainement plus à l’issue de l’édition 2011 alors que François Dumontier, le promoteur de l’événement, aura eu l'occasion de passer du temps avec les dirigeants de la série.
 
La question que je me pose a trait à l’intérêt que génère cette course à Montréal. Malgré une foule moyenne de quelque 130 000 personnes, est-ce que l’engouement pour le Nascar est suffisamment fort à Montréal pour assurer la survie de ce sport chez nous?
 
Est-ce que les choses seraient différentes si c’était une épreuve de la Coupe Sprint, la série reine du Nascar, qui était présentée sur le circuit Gilles Villeneuve?
 
Les organisateurs ne l’ont jamais caché aux dirigeants de la série américaine. Leur but, en obtenant une épreuve de la série Nationwide, était de mettre un jour la main sur une épreuve de la Coupe Sprint. D’ailleurs, depuis trois ans, la manche montréalaise du calendrier de la série Nationwide se déroule lors d’un des rares week-ends de congé des réguliers de la Coupe Sprint.
 
La porte est donc toute grande ouverte.
 
Et ça me ramène à ma question initiale : est-ce que l’intérêt pour le Nascar est suffisamment grand à Montréal pour faire vivre ce sport chez nous?
 
Personnellement, je crois que oui, mais je pense aussi que la venue à Montréal des réguliers de la Coupe Sprint est nécessaire.
 
Et vous, qu’en pensez-vous?

Commentaires