Boire de l'eau, faire de l'exercice, parler de ses problèmes, bien manger, etc. Tout le monde connaît les bienfaits de ces activités pour le corps et l'esprit. Mais s'ils provoquaient plutôt l'effet inverse?

Trop, c'est comme pas assez
 
Pour plusieurs, l'eau est la seule boisson qui devrait être consommée sans modération puisqu'elle est sans calorie et bonne pour la santé. Par contre, il semblerait qu'il soit néfaste pour le corps de boire plus de 1,5 litre d'eau par jour. Cela ferait diminuer, en effet, le niveau de sel présent dans le sangOn devrait également ne pas boire de l'eau dans les bouteilles de plastique, car ces dernières peuvent contaminer le liquide qu'elles renferment.
 
Faire une overdose de vitamines
 
Vous ne mangez pas autant de fruits et de légumes que vous le voudriez? Vous prenez donc des vitamines pour combler le manque? Attention! Prendre trop de gélules pourrait avoir l'effet inverse sur votre corps. Trop de vitamine E peut, par exemple, faire augmenter le risque de développer un cancer de la prostate.
 
Courir tôt, mais pas trop non plus
 
L'été (et l'hiver aussi!), les rues sont envahies de coureurs, surtout tôt le matin. On connaît tous les effets de l'activité physique sur le corps. Cependant, courir trop tôt pourrait avoir l'effet inverse en affaiblissant le système immunitaire. C'est ce qu'affirme un scientifique de l'Université de Brunel. Et comme on le sait, si on a système immunitaire fragile, on a plus de risques d'être malade.
 
Recouvrir sa peau de crème solaire
 
Ce n'est un secret pour personne, une trop longue exposition au soleil peut provoquer, à long terme, un cancer de la peau. Conscients de ce risque pour la santé, de plus en plus de gens se badigeonnent le corps de crème solaire. Or, la lumière du soleil est une bonne source de vitamine D. Le gouvernement britannique recommande d'ailleurs de se balader une dizaine de minutes par jour au soleil, sans protection sur la peau.
 
Parler de ses problèmes ou de la solution?
 
En psychologie, on le sait, il est recommandé de ne pas avoir peur de parler de ses problèmes. Des chercheurs de l'Université américaine de Colombia ont par contre trouvé qu'il était préférable de parler de la solution et non pas du problème. Selon leur étude, se focaliser sur le problème peut engendrer du stress, de l'anxiété et même rendre la personne dépressive. 

Source : Gentside 

Commentaires