D’après le plus récent sondage de BMO Groupe Financier, les entreprises fondées par des baby-boomers sont en plein essor et la popularité croissante de l'entrepreneuriat pourrait stimuler l'économie canadienne.

Ledit sondage mentionne que le tiers des travailleurs canadiens prendront leur retraite au cours des cinq prochaines années et de plus en plus de retraités ont l'intention d'en profiter pour démarrer une entreprise.

Selon Industrie Canada, 40 % des travailleurs de plus de 65 ans travaillent à leur compte et le nombre total de travailleurs autonomes a augmenté de 17 % depuis 10 ans. Le phénomène des baby-boomers entrepreneurs pourrait entraîner une forte hausse du nombre des nouvelles entreprises qui, si elles sont planifiées et gérées prudemment, pourraient stimuler la croissance économique à long terme au Canada.

« De plus en plus de baby-boomers canadiens n'envisagent pas la retraite comme un passage définitif du marché du travail à une vie oisive. Ils la voient plutôt comme une longue période de transition partagée entre le travail et les loisirs », a déclaré par voie de communiqué Tina Di Vito, directrice générale de Stratégies de planification financière et de retraite chez BMO Groupe financier.

Plusieurs raisons pousseraient ainsi les baby-boomers vers l’entrepreneuriat. L'attirance pour le sentiment d'indépendance associé au fait de posséder sa propre entreprise, la chance de concrétiser un rêve longtemps caressé mais jamais réalisé faute de temps ou de capital et le désir de conserver un esprit actif en sont d’ailleurs quelques exemples.

La création d'une petite entreprise après un départ à la retraite comporte plusieurs avantages, mais les entrepreneurs éventuels doivent comprendre que l'exploitation d'une entreprise exige un énorme engagement financier.

Le manque de préparation peut d’ailleurs entraîner des conséquences fâcheuses pour le propriétaire d'une entreprise.

Ainsi, BMO Groupe Financier souligne qu’une éventuelle réussite peut exiger des sacrifices, comme des heures de travail plus longues ainsi qu'une possible diminution des rentrées d'argent en période de démarrage et peut-être même pendant toute la vie du nouveau retraité.

Source : BMO Groupe Financier

Source de l’image : PhotoXpress

Commentaires