Six propriétaires de la LNH et 18 membres de l'AJLNH se sont rencontrés dans un hôtel de Manhattan pendant environ dix heures hier. La réunion s'est terminée vers 23 h 30, mais très peu, voire aucune information n'a trouvé écho à l'extérieur de la salle de conférence.

Bill Daly, le représentant de la Ligue a quitté les lieux en soulignant que la volonté de trouver un compromis était présente dans les deux clans. C'est bon signe, puisque à la suite des rencontres avec les médiateurs il y a quelques jours, du côté des dirigeants, on parlait « d'un écart trop grand pour en venir à une entente ».

Steve Fehr, le numéro deux de l'Association des joueurs, a, pour sa part, affirmé que la journée avait été constructive et qu'à son sens, il s'agissait des meilleurs échanges depuis le début des négociations.

Il faut savoir que le but avoué de cette rencontre était non pas de sceller la nouvelle convention collective, mais bien de rapprocher les deux clans.

Selon plusieurs sources, le propriétaire des Penguins, Ron Burkle, a été le plus volubile et impliqué dans le camp des propriétaires. Selon Rob Rossi, du Pittsburgh Tribune-Review, Crosby et Burkle auraient même pris l'avion ensemble lundi pour se rendre à New York.

Comme je l'avais anticipé, 13 des 18 joueurs délégués par l'AJLNH hier sont des anciens étudiants universitaires.

Dommage qu'on rapporte uniquement la présence de Crosby, parce que même s'il est qualifié de « voix de la raison », je doute que ce soit Sidney avec son diplôme secondaire obtenu à la suite de son passage dans quatre high schools différents qui a apporté les points les plus constructifs à la table…

Des athlètes évoluant pour cinq des six propriétaires qui participaient à la réunion étaient sur place. Seuls les Bruins de Boston ne comptaient pas de représentant du côté des joueurs; une autre preuve de la mainmise de Jeremy Jacobs sur le processus de négociation…

Une autre rencontre entre les deux clans s'est amorcée à 9 h ce matin. La réunion des Gouverneurs est prévue pour 11 h.

Le commissaire de la LNH rencontrera d'ailleurs les membres des médias vers 13 h, après la réunion.

Selon les informations disponibles, la réunion des Gouverneurs sera l'occasion d'aborder la question d'une éventuelle date butoir pour l'annulation de la saison entière.

On s'attend à ce que la prochaine vague d'annulations de matchs réguliers touche le calendrier jusqu'au Nouvel An. Le 2 janvier pourrait donc, logiquement, être la date butoir pour annoncer la mort de la saison 2012-2013, si les discussions ne débouchent par sur une nouvelle convention collective. On parlerait alors du 12 janvier comme de la date d'ouverture de la campagne... oui, encore le 12!

En outre, le commissaire Bettman pourrait en être à ses derniers jours à la tête de la LNH. Des sources ont indiqué à l'Agence QMI qu'elles s'attendaient à ce que Bettman doive rendre des comptes à certains propriétaires, alors que le lock-out, qui en est à sa 81e journée, a causé des pertes de revenus de 1,2 milliard de dollars jusqu'ici.

Les propriétaires ont choisi de soutenir Bettman jusqu'à maintenant, mais la Ligue se trouve dans une situation qui doit être corrigée. Sans être le seul responsable de ce lock-out, Bettman se doit de parapher une nouvelle convention collective. Une fois la question réglée, plusieurs propriétaires d'équipes pourraient décider de mettre fin à l'appui qu'ils démontrent envers le commissaire…

Nick Kypreos, de Sportsnet, ajoute qu'il est possible qu'on assiste au dépôt d'offres formelles aujourd'hui.

Commentaires