Tout juste avant Noël, la nouvelle que plusieurs attendaient est finalement tombée : THQ s'est placée sous la protection de la loi sur la faillite américaine. Si la situation est triste, elle n'est pas surprenante compte tenu des multiples problèmes financiers qu'a connu la firme au cours des dernières années. Or, maintenant que l'on sait que THQ a beaucoup plus de dettes que l'on croyait et qu'une compagnie d'investissements privés a déposé une offre d'achat afin de l'acquérir, on ne peut que se demander la question suivante : qu'est-ce qui attend THQ ?

Des dettes et des postes en jeu

On savait que THQ avait accumulé beaucoup de dettes depuis un bon moment, mais on ignorait l'importance de ces dernières. Or, suite à la diffusion de certains documents légaux, on a constaté que les dettes de THQ s'élèvent à plus de 100 millions de dollars américains ! Un peu moins de la moitié (45 millions) provient d'une dette que THQ a à l'endroit de la World Wrestling Entertainment (WWE). Le patron de celle-ci, Vince McMahon, est d'ailleurs en furie contre THQ et compte utiliser tous les moyens légaux possibles afin de ravoir l'intégralité du montant qui est dû à sa compagnie.

D'autre part, le gouffre financier de THQ pose plusieurs questions quant à savoir qui restera en poste au sein de la compagnie. Bien qu'aucune coupure ne soit prévue pour l'instant, il est difficile d'imaginer que certaines personnes ne seront pas remerciées dans un avenir plus ou moins rapproché. La première tête risquant de rouler sera celle de Brian Farrell, le PDG de l'institution. Même si la faillite de THQ ne lui est pas entièrement imputable, Farrell a failli dans ses tâches afin de redresser la situation de la compagnie de laquelle il avait la charge. D'autres dirigeants risquent aussi de se faire montrer la porte de sortie au cours de la prochaine année, si ce n'est des prochains mois.

Vers une dissolution ?

Reste à savoir ce qu'il adviendra de la marque THQ elle-même. Survivra-t-elle ou bien assisterons-nous à une disparition complète du nom ?
Le groupe Clearlake Capital Group a déposé une offre d'achat évaluée à 60 millions de dollars américains afin de mettre la main sur tous les actifs de THQ, ce que celle-ci a accepté. Si la situation reste comme elle est et que Clearlake achète effectivement THQ, il est fort probable que ce nom demeurera en vie puisqu'il est tout de même bien connu dans l'industrie. Par contre, je ne crois pas que ce sera le scénario qui se matérialisera.

En effet, Clearlake a probablement vu une bonne occasion afin d'acquérir un nom et plusieurs franchises qui pourraient lui rapporter de belles sommes d'argent. Cependant, ce n'est pas le secteur d'exploitation principal de cette compagnie et il y a également fort à parier qu'elle ne sait pas comment tirer profit au maximum de l'industrie du jeu vidéo. De plus, malgré le dépôt de son offre d'achat, il n'y a rien qui empêche d'autres acheteurs de manifester leur intérêt afin d'acquérir THQ. Ces acheteurs ont maintenant un peu moins d'un mois afin de déposer leur offre respective et il est fort probable que Clearlake ne se battra pas afin de surenchérir sur une offre plus onéreuse venant d'une autre institution.

Déjà, certaines rumeurs font état que des pourparlers entre THQ et Ubisoft (qui n'a jamais caché son intérêt pour acquérir la compagnie) sont en cours. Aussi, il ne serait pas surprenant que les actifs de THQ soient dissous en étant achetés par diverses firmes. Par exemple, je vois très bien Electronic Arts tenter d'acquérir certaines franchises comme Metro ou Company of Heroes ou bien Activision tenter de mettre la main sur des séries telle que Saints Row. Microsoft pourrait aussi être tentée d'acheter le jeu South Park : The Stick of Thruth, elle qui a déjà distribué un jeu de la série South Park sur Xbox Live Arcade. Quant à Ubisoft, disons que si elle ne peut acheter THQ au complet, elle risque au moins de tenter d'acheter THQ Montréal afin de ravoir Patrice Désilets et son intriguant jeu 1666 dans son giron. THQ possède plusieurs grosses franchises pouvant générer plusieurs millions en ventes et cela,  plusieurs firmes le savent très bien, faisant dès lors monter les enchères pour une éventuelle acquisition ou vers des achats séparés de ses actifs.

Si ce dernier scénario, très probable, se concrétise, attendez-vous à voir le nom THQ disparaître éventuellement. Cette compagnie ayant jadis joui d'une énorme popularité ira alors rejoindre d'autres grands noms aujourd'hui disparus tels que Midway Games et Acclaim !

Commentaires