Âprement disputé, le troisième tour de Wimbledon s'est terminé hier. Aujourd'hui, les 16 joueurs qui figurent encore au tableau principal ont pu récupérer à l'occasion de la protocolaire journée de repos du dimanche. Les huitièmes de finales, qui s'amorceront demain, promettent d'être hautes en couleur, mais avant, je vous présente un rapide résumé du troisième tour.

Tout en haut du tableau, le numéro 1 mondial, Novak Djokovic, a facilement disposé du français Jérémy Chardy en trois manches de 6-3, 6-2 et 6-2. Au prochain tour, il se mesurera à Tommy Haas – qui poursuit sa saison de rêve – en l'emportant face à Lopez en quatre sets. J'ai hâte de voir ce match, car l'allemand pour embêter sérieusement Djokovic et qui sait, l'emporter.
 
Le deuxième huitième de finale opposera Tomas Berdych à Bernard Tomic. Auteur d'une saison constitué de hauts et de bas, je pense que le jeune australien n'aura pas l'opportunité de créer la surprise en l'emportant. Berdych a toujours été convainquant sur gazon et est, selon moi, un aspirant à la grande finale.
 
Un peu plus bas dans le tableau, c'est David Ferrer qui se mesurera demain à Ivan Dodig. L'Espagnol a, au tour précédent, peiné à vaincre Alexandr Dolgopolov, 24e raquette mondiale. Le match s'est prolongé à la limite des cinq manches, où Ferrer a finalement eu le dessus au comte de 6-7, 7-6, 2-6, 6-1 et 6-2. Du côté d'Ivan Dodig, ce fut tout le contraire, lui qui a facilement gagné les deux premières manches de son match face au tombeur de Milos Raonic, Igor Sijsling, au compte de 6-0 et 6-1, avant que son adversaire n'abandonne au début du 3e set. Figurez-vous que Sijsling n'a remporté que 29% des points de cette rencontre.
 
Dans la même portion de tableau, Juan Martin Del Potro et Andreas Seppi ont gagné leurs duels et s'affronteront demain. Bien que Seppi ait remporté son match face à Kei Nishikori (qui le devance de 17 échelons au classement), je pense que Del Potro devrait facilement l'emporter en trois manches.
 
Maintenant, après avoir facilement vaincu Tommy Robredo au troisième tour, Andy Murray se mesurera à Mikhail Youzhny. Après l'élimination de Federer et de Nadal, je pense maintenant que l'Écossais a le chemin libre jusqu'en finale. En espérant que Youzhny ne lui mette pas les bâtons dans les roues.
 
J'arrive à la portion du tableau qui m'intéresse le plus : celle où s'affronteront Lukasz Kubot (130e) – qui a expéditivement battu Benoît Paire –  et Adrian Mannarino (111e)  et où se mesureront Jerzy Janowicz (22e) et Juergen Melzer (37e). Pourquoi cette partie du tableau m'intéresse tant? Parce que c'est extrêmement rare de voir des huitièmes de finale d'un Grand Chelem où il n'y a qu'un seul favori, en l'occurrence. Janowicz.
 
Si la logique est respectée, après avoir atteint la finale de Paris-Bercy, Janowicz devrait atteindre les demi-finales de Wimbledon! Personnellement, je souhaite qu'il le fasse, car il ferait un bond de géant vers le top 10 et ce, à seulement 22 ans. Dire que le Polonais était un parfait inconnu il y a de cela moins d'un an!

N'oubliez pas d'aller jeter un coup d'oeil à mon dernier article!

Commentaires