« Percy Jackson » est une série de cinq romans, dont le premier a vu le jour en 2005. En raison du nombre d'adeptes, 20th Century Fox a décidé de lancer une première adaptation cinématographique en 2010. Ce long métrage de 95 millions a été payant pour le studio américain puisqu'il a amassé plus de 225 millions en recette mondialement. « Percy Jackson : La mer des monstres » (version française de « Percy Jackson: Sea of Monsters ») est le second volet de cette saga et sort dans les cinémas aujourd'hui. Va-t-il connaître le même succès?

À la recherche de la Toison d'or
 
Percy Jackson (Logan Lerman), fils de Poséidon, vit dans un camp avec d'autres demi-dieux. Lui et ses semblables sont à l'abri du monde extérieur grâce à une barrière magique empêchant quiconque de pénétrer dans le camp. Malheureusement, un beau jour, son pouvoir protecteur faiblit, mettant, par le fait même, en danger la vie de tous les jeunes pensionnaires. 
 
N'ayant peur de rien, Percy décide de partir à l'aventure avec ses amis Grover Underwood (Brandon T. Jackson), Annabeth Chase (Alexandra Daddario) et son demi-frère Tyson (Douglas Smith). Ils doivent récupérer la Toison d'or qui pourra restaurer la fameuse barrière. Malheureusement, Luke Castellan (Jake Abel) a d'autres projets. Il veut se servir de l'objet mythique pour ressusciter le titan Cronos.


 
Un univers que l'on prend plaisir à redécouvrir
 
Personnellement, j'avais trouvé l'univers du premier film enchanteur. L'idée de transposer la mythologie grecque à notre époque est, il faut bien l'avouer, audacieuse. Même si on a changé de réalisateur depuis le premier volet (Thor Freudenthal remplace Chris Colombus), on retrouve cette même magie. Évidemment, les puristes crieront au drame en disant que ça ne respecte pas à la lettre ce que l'on retrouve dans les encyclopédies. C'est vrai. Mais de l'autre côté, Percy Jackson : La mer des monstres demeure respectueux de cet héritage, même s'il est clairement orienté vers le divertissement.
 
Sans en faire une liste exhaustive, on retrouve dans ce second film quelques créatures empruntées de la mythologie comme des cyclopes (le demi-frère de Percy est un cyclope) ou des monstres des mers. Visuellement, ils sont assez réussis, même s'ils ont souvent l'air d'avoir été réalisés par ordinateur; il manque parfois de fluidité dans leurs mouvements. À plusieurs reprises, on sent d'ailleurs que le fond vert n'est pas trop loin. Toutefois, la production est loin d'être un échec visuel. Précisons juste que d'autres longs métrages ont déjà fait mieux dans le domaine.
 
Le récit commence bien et nous donne envie de le regarder. Cependant, à mesure que l'on progresse dans l'intrigue, il s'essouffle. On passe à côté de plusieurs idées qui nous semblent sous-exploitées. À la fin du visionnement, on reste un peu sur notre faim.
 
Heureusement, les amateurs d'action seront servis. Percy Jackson : La mer des monstres contient beaucoup de scènes où ça bouge. Côté romantique, ce n'est pas dans ce long métrage que l'on va voir de tendres baisers. Les personnages sont tous cousins, si je ne m'abuse. 
 
Verdict
 
Peut-être que mes attentes étaient trop élevées, mais je n'ai pas été totalement convaincu par Percy Jackson : La mer des monstres. Le long métrage (qui demeure quand même un film de divertissement dans la norme) aurait été bien meilleur, à mon humble avis, si le scénariste avait pris un peu plus de risques. Si un troisième volet vient à voir le jour, espérons qu'il réparera les failles de celui-ci.
 
Cote : 3 étoiles sur 5

Commentaires