BORNES ÉLECTRIQUES

Ce type roule sa bosse professionnellement depuis une dizaine d'années. Bien que ce Canadien du Nouveau-Brunswick ait plusieurs albums sous la cravate, on commence tout juste à découvrir ce format géant du blues/folk. Oui, il a la stature, mais plus que ça, il livre la marchandise de façon admirable! Voici la critique de son plus récent disque : « Coal Mining Blues ».

Aussi bien vous le dire tout de suite, la pochette du disque est, disons, discutable. Bon ok, je vais dire ce que je pense. La pochette de l'album (même si elle est en lien avec le titre du disque) n'est pas très belle et ne donne pas trop envie d'écouter le disque, surtout si on ne connaît pas Matt Andersen. Et non, ce n'est pas lui le monsieur dans le cadre. Cela dit, une fois le disque inséré dans votre lecteur, c'est une toute autre histoire...

Coal Mining Blues est un EXCELLENT album blues/folk

Une autre chose qui est un peu trompeuse si on se fie au titre du disque et qu'on regarde l'image, c'est qu'on s'imagine avoir droit à un disque qui parle des travailleurs, du dur labeur, un album engagé, blablabla. Pourtant, mis à part la chanson-titre, on traite plutôt des relations humaines, du couple, mais de façon intelligente, ça ne donne pas dans la facilité. Non pas qu'un album engagé n'aurait pas été bon, bien au contraire, c'est juste qu'on a droit à une surprise qui est non négligeable et qui donne une nouvelle perspective au disque.

Premièrement, ce gars a une voix phénoménale. Sérieusement, à quelques moments, j'avais l'impression d'entendre Tom Jones chanter du blues, mais avec de bons textes! Matt a du coffre et fait bien passer l'émotion, autant dans les ballades que dans les titres rythmés.

Deuxièmement, le travail à la guitare est remarquable. Il est vraiment doué.

Ensuite, on alterne bien entre les différents rythmes, et je dois avouer que j'ai préféré les chansons plus rythmées aux ballades, même si ces dernières sont excellentes. Ma préférée est sans aucun doute Baby I'll be. Parmi les autres morceaux, on accroche immédiatement sur I Don't Wanna Give In, qui a une rythmique d'enfer et donne le ton de façon magistrale. Les back vocals complètent à merveille M. Andersen et celle-là doit vraiment être un incontournable sur scène.

Parlant de scène, regardez cette vidéo : Lay It On The Line
C'est un extrait du passage de Matt à l'émisison Belle et Bum (Télé-Québec) en février dernier; si vous aimez, dites-vous que ce disque est pour vous...

Conclusion

Je suis le premier à être surpris de découvrir à quel point j'ai aimé Coal Mining Blues. Les gens de Cap-Breton peuvent être bien fiers d'avoir un tel représentant. C'est bien fait sur tous les plans, et chaque titre a un petit quelque chose d'intéressant; on ne sent aucun filler. Qui plus est, je vais parler pour moi personnellement, mais généralement, j'ai de la difficulté à écouter attentivement un disque blues en entier; souvent, je prend une pause et je reviens. Dans ce cas-ci, pas question de prendre de pause, il se démarque et nous captive.

Même que maintenant, je commence à me faire à la pochette de l'album.

Note : 8 sur 10, peut-être même un peu plus...

Commentaires