Après un total de près de six jours de compétition, le premier tour de l'historique Grand Chelem de Paris est maintenant complété. Pour la plupart, la logique a été respectée, alors que 27 des 32 têtes de série se sont frayés un chemin jusqu'au second tour. Ainsi, je vous convoque aujourd'hui pour un tour d'horizon des surprises, des déceptions et des exploits des trois premiers jours de la quinzaine de Roland Garros.

Commençons d'abord par le « top four » qui, malgré le retrait d'Andy Murray, est encore bien en vie. De ce fait, le favori du tournoi, Novak Djokovic, ainsi que le roi de la terre battue et détenteur du titre à Paris, Rafael Nadal, ont tous deux remporté leurs matchs, respectivement en trois et quatre manches.
 
Pour sa part, le demi-finaliste de l'édition 2012 du tournoi, Roger Federer, n'a nullement été inquiété par Pablo Carreno Busta, l'emportant au compte de 6-2, 6-2 et 6-3. En terminant, celui qui, exceptionnellement, complète le top 4, l'Espagnol David Ferrer, a facilement mis la main sur une première victoire à Paris, vainquant avec conviction le 63e joueur mondial, Marinko Matosevic, en trois manches de 6-4, 6-3 et 6-4.
 
Toutefois, ce qui a le plus marqué ce premier tour du deuxième Grand Chelem de la saison est avant tout la chute de Tomas Berdych devant le français Gaël Monfils. Un match de cinq manches où Monfils a dominé sur le plan de la constance pour venir à bout de la sixième raquette au monde, rien de moins! Ainsi, celui-ci, probablement gonflé de confiance suite à une apparition en finale la semaine dernière, aura le mandat de battre Ernests Gulbis au prochain tour : un joueur qui connaît une excellente séquence depuis le début de la saison.
 
Et parlant de Français, les favoris de la foule ont été sensationnels lors de ce premier tour, alors que 9 d'entre eux ont triomphé… De quoi réjouir une quantité d'amateurs là-bas!
 
Je voulais aussi aborder le dossier des Canadiens. Trois étaient d'ailleurs dans le tableau principal, dont Vasek Pospisil, issu des qualifications, qui a complété trois manches face à Horacio Zeballos. Néanmoins, semblant en grande difficulté, le détenteur du 103e rang mondial a su complètement renverser la vapeur, perdant par deux sets, avant de revenir vers l'arrière au score de 6-7, 4-6, 7-6 et 4-1. Malheureusement, le match a été suspendu à cause de la météo qui s'annonce capricieuse pour le reste de la semaine à Paris
 
Aussi, nouvellement représentant de l'unifolié, Jesse Levine a perdu de façon assez expéditive face au japonais Kei Nishikori par la marque de 6-3, 6-2 et 6-0.
 
Mais bon, je ne peux quand même pas discuter de tennis canadien sans y inclure Milos Raonic qui, malgré tout, ne traverse pas une excellente séquence actuellement suite à des défaites hâtives, notamment à Rome, où il a dû plier bagage dès le premier tour. Dans le cadre de son premier match, à cet Open de France, il a été plutôt performant, venant à bout du petit, mais très coriace Xavier Malisse au compte de 6-2, 6-1, 4-6 et 6-4.
 
Pour le géant canadien, c'est avant tout un gain qui fera du bien, son premier en compagnie de son nouvel entraîneur Ivan Ljubicic. Dès demain, l'action reprendra pour lui, faisant face à un joueur qui partage un style de jeu semblable au sien, Michael Llodra. Toutefois, il faut prendre en compte que Raonic a eu le dessus lors des 3 affrontements qui les ont opposés.
 
Pour finir, bien qu'il reste encore trois parties à disputer en ce premier tour, les duels du second sont assez alléchants. En somme, il faudra surveiller les matchs suivants qui s'annoncent extrêmement serrés : Monfils c. Gulbis, Ferrer c. Montanes, Cilic c. Kyrgios et Benneteau c. Kamke.
 
Bon deuxième tour et surtout, bonne quinzaine à Paris! Pour ma part, je vous reviens très bientôt avec un résumé des activités du second tour!

Commentaires