BORNES ÉLECTRIQUES

Tel que mentionné sur Affaires de Gars hier, Gabriel Dumont, Brendan Gallagher et Mike Commodore seront au camp du Tricolore, ajoutez à ces trois Bulldogs le premier choix du Canadien au dernier repêchage, Alex Galchenyuk, et les 22 joueurs liés au club montréalais par contrat et vous avez le portrait complet des athlètes qui seront présents à 10h00 ce matin à Brossard.

P.K . Subban n'a toujours pas apposé sa signature au bas d'une nouvelle entente, il ne sera pas avec les joueurs du Tricolore aujourd'hui au Complexe sportif Bell.

Louis Leblanc n'est pas non plus du groupe d'invités au camp d'entraînement du grand club. Je reviendrai sur son cas un peu plus loin…

27 joueurs seront donc du camp des Canadiens : 15 attaquants, dix défenseurs (en incluant Subban…) et deux gardiens.

À l'attaque, Armstrong, Bourque, Cole, Desharnais, Dumont, Eller, Galchenyuk, Gallagher, Gionta, Moen, Nokelainen, Pacioretty, Plekanec, Prust et White se disputeront les treize postes disponibles.

Dumont, Galchenyuk et Gallagher sont ceux qui devront réellement bagarrer pour obtenir une place. Pourront-ils doubler Gomez, Nokelainen et White?

Petteri Nokelainen et Ryan White ne sont pas assurés d'être du match d'ouverture, mais en raison de leurs contrats qui les garanties de toucher un salaire de la LNH, ils demeureront à Montréal, sans aucun doute!

À noter que Nokelainen est blessé pour le moment. Plekanec également, mais il s'est tout même présenté sur la glace encore hier matin, avant ses coéquipiers, il a patiné une trentaine de minutes en solo.

Marc Bergevin fera la même chose avec Scott Gomez que son homologue de New York, Glen Sather avec Wade Redden, en le laissant chez lui pour ne pas qu'il se blesse et ainsi racheter son contrat en juin!

Deux postes sont ouverts en offensive et il semble déjà garanti qu'Alex Galchenyuk héritera d'un d'eux, pour au moins cinq rencontres, puisque la règle qui permet à un club d'aligner un joueur d'âge junior sans qu'une saison soit déduite de son entente contractuelle qui comprend normalement dix parties a été réduite à cinq, en raison de la saison écourtée.

Gabriel Dumont pourrait remplacer Nokelainen, jusqu'à ce que le Finlandais soit en santé.

En défensive, Bouillon, Commodore, Diaz, Gorges, Emelin, Kaberle, Markov, Subban, Tinordi et Weber tenteront de se tailler une place pour une des sept places disponibles.

Commodore et Tinordi sont probablement là pour remplir un chandail dans le premier cas et pour prendre de l'expérience dans le second.

Commie a été réaliste en entrevue après l'entraînement :

« Je n'ai rien à perdre, même pas un contrat puisque j'en ai même pas un. »

Dans le cas de Tinordi, on sait maintenant qu'il est devant Beaulieu dans  les plans du club. Le nom de Yannick Weber fait encore partie de rumeurs de transaction…

Peter Budaj et Carey Price auront, quant à eux, beaucoup de temps sur la patinoire pendant le camp!

« À talent égal, nous favoriserons un Québécois ».., vraiment?

C'est donc dire, qu'à talent égal, on a préféré Commodore à St-Denis et Nokelainen à Leblanc, si on veut être de mauvaise foi…

Louis Leblanc au centre d'un scandale, rien pour l'aider
Donc, Louis Leblanc, qui a disputé 42 rencontres à Montréal la saison dernière, ne pourra pas tenter sa chance lors du camp d'entraînement cette année.

Ce qui veut dire qu'en ce début de saison, Chris Kreider, Jacob Josefson, Marcus Johansson, Ryan O'reilly, Tomas Vincour, Gabriel Bourque et Kyle Clifford, tous des joueurs repêchés après Leblanc en 2009, sont presque assurés d'un poste avec leurs équipes respectives, alors que le Québécois restera dans la AHL…

Ce matin, deux textes traitent du dossier Leblanc : celui de Jeremy Filosa, du 98,5 Sports et celui de mon collègue JB Gagné, du danslescoulisses.com.

Les deux chroniques sont basées sur les mêmes informations, selon moi. Les deux scribes évitent toutefois de mentionner le fin fond de l'histoire…

Comme j'ai eu accès aux informations qui ont mené à la rédaction du billet de JB Gagné, je suis en mesure d'affirmer que ce qui cause des problèmes à Louis Leblanc n'a pas été révélé, ni par Filosa, ni par Gagné.

On souligne que Leblanc est un joueur « particulier », un homme qui n'aime pas le changement et qui a besoin de stabilité pour se sentir confortable et qu'il serait complètement découragé par la situation qu'il vît présentement à Hamilton.

Sur le danslescoulisses.com, Gagné mentionne que Jacques Martin a permis à l'attaquant originaire de Kirkland de connaître du succès l'an dernier grâce à son système axé sur la défensive, mais surtout par sa compréhension de la situation de Leblanc.

Le chroniqueur parle de l'expérience de l'athlète avec Équipe Canada Jr. en 2011 : Hockey Canada avait un employé qui suivait Leblanc 24 heures sur 24 pour l'aider à gérer sa situation…

Si vous lisez entre les lignes, on comprend que Louis Leblanc souffre d'un problème qui le touche bien au-delà du hockey…

Ah oui! Je souligne qu'officiellement, le lock-out s'est terminé hier, le 12 janvier…

Commentaires