On le sait, les constructeurs Hyundai et Kia sont intimement liés.  Ce n'est donc pas une surprise d'apprendre que Hyundai lance une version hatchback de son populaire modèle Elantra.  L'Elantra GT est dans la même catégorie que sa cousine Forte5 de Kia.  Lutte fratricide?  Pas vraiment puisqu'il y a de la place sur le marché pour les deux concurrentes.  D'ailleurs, l'Elantra GT rejoindra probablement des acheteurs de Honda Civic déçus qu'il n'y ait plus de modèle hatchback.

La Hyundai Elantra GT se décline en trois niveaux d'équipements : GL, GLS et SE.  À la SE, on peut ajouter l'option « Tech » comprenant le système de navigation.  La GLS risque d'être le modèle le plus vendu et, coïncidence, c'est celle que j'ai essayée pendant trois semaines, exceptionnement.  La GT a donc traversé la période des fêtes, ses trois tempêtes de neige et sa météo plus que capricieuse.

Ce qui frappe lorsqu'on prend place à bord, c'est l'impression de qualité.  Et ce n'est pas qu'une impression.  Le tableau de bord est fabriqué de matériaux mous et son assemblage ne suscite pas de critique.  La position de conduite est bonne, les places arrière spacieuses et l'espace cargo, malgré une procédure d'abaissement de la banquette un peu compliquée, de bonnes dimensions.

La Hyundai Elantra GT fait confiance au quatre-cylindres de 1,8 litre, 148 chevaux et 131 lb-pi. de couple.  Il n'est pas très puissant mais il est toujours possible de le réveiller en rétrogradant, soit avec la transmission manuelle à six rapports ou avec le mode manuel de la boîte automatique à six vitesses.  Je vous recommande la transmission automatique car la boîte manuelle n'est pas agréable à utiliser.  Le guidage est flou et la grille de sélection est trop large.

Pour beaucoup plus de détails sur cette Elantra GT, visitez-moi en cliquant sur ce lien :
Hyundai Elantra GT chez Auto Opinion.ca

Commentaires