BORNES ÉLECTRIQUES

Le temps froid qui sévit au Québec ces jours-ci occupe bien des discussions et les médias en parlent abondamment. Voici quelques chiffres intéressants.

Pour ceux et celles qui liront ces lignes et qui sont dans le Sud, je vous apprends que vous manquez le meilleur de l'hiver en ce moment. Il ne fait pas froid, non… Y fait frette!!! La vague de froid que l'on connaît actuellement est certes réelle et assez convaincante, mais il y a déjà, comme vous vous en doutez, eu bien pire. Allons sur le sentier des extrêmes en ce qui a trait à la température sur notre bonne vieille planète Terre.

Un froid sibérien

L'expression consacrée « il fait un froid sibérien » vient du fait que cette vaste région nordique est exposée à un climat des plus rigoureux. En fait, la température y est tellement inhospitalière que plusieurs prisonniers politiques de l'ère soviétique s'y sont retrouvés en « vacances forcées ». Mais le froid le plus intense ne nous vient pas de la Sibérie, ni même de l'hémisphère nord. C'est en Antarctique que les températures les plus basses sur notre planète ont été enregistrées.

En effet, le record de froid non officiel enregistré sur Terre est de -94,5 °C au pôle Sud en Antarctique (seul continent inhabité par l'homme) en 1965. Officiellement, le record de froid homologué est -89,2 °C le 21 juillet 1983 à la base soviétique de Vostok, toujours en Antarctique. Alors, on est loin du -31 °C attendu ce jeudi en Estrie ou du -35 °C en Abitibi!!! Le record de froid au Québec daterait du 5 février 1923 à Doucet (50 km à l'est de Val d'Or) à -55 °C!

Chaleur d'enfer

Par opposition au froid intense, il y a des endroits sur notre planète qui produisent des conditions de chaleur intense et tout aussi mortelles pour des êtres humains. Le record de chaleur répertorié à ce jour est de 56,7 °C le 10 juillet 1913 à Furnace Creek Ranch (Ranch du Ruisseau de la Fournaise en traduction littérale!) dans la Vallée de la Mort en Californie.

Le record de chaleur enregistré au Québec l'aurait été encore une fois en Abitibi, à Ville-Marie, le 6 juillet 1921 avec 40 °C!

Écarts de températures

Si l'on prend la température la plus élevée enregistrée officiellement et que l'on prend la plus basse, on remarque un écart de température de 145,9 °C. C'est assez impressionnant, n'est-ce pas? Si l'on compare avec un autre endroit à seulement quelques millions de kilomètres de chez nous, la planète Mercure, on y trouve un écart de 610 °C entre le plus chaud (427 °C) et le plus froid (-183 °C)!!!

Pour le Québec, on parle tout de même d'un écart de 95 °C, ce qui n'est pas rien. On peut se douter que des écarts encore plus drastiques ont certainement été ressentis sur notre bonne vieille Terre dans les derniers siècles et même millénaires, mais il faut savoir que les moyens modernes de mesurer la température ne datent que de 1850 environ. Il semble qu'entre le XIVe et le XVIIe siècle, il y ait eu un refroidissement que certains ont considéré comme une Petit Âge glaciaire en Europe et un tel phénomène risque de se reproduire un jour. Seule donnée qui risque de brouiller les cartes : l'activité humaine et le réchauffement climatique que cela engendre. De quoi donner « froid dans le dos »!

Liens :
http://www.planetseed.com/fr/relatedarticle/histoire-des-variations-de-la-tempe
http://fr.wikipedia.org/wiki/Glaciation
http://www.espaces.ca/categorie/actualites/nouvelles/article/907-quiz-connaissez-vous-bien-lhiver

Commentaires