Hier, j'étais sur place, sur le court central du Stade Uniprix, pour les matchs de soirée. Malgré un ciel plutôt couvert, le programme s'annonçait très intéressant avec des duels entre Milos Raonic et Mikhail Youzhny, puis entre Juan Martin Del Potro et Ivan Dodig.

Comme c'est souvent le cas dans le cadre de tournois de la série Masters 1000, les matchs intéressants débutent dès le premier tour. Inutile de vous dire que ceux de deuxième ronde sont eux aussi très relevés.
 
Milos Raonic n'a pas de temps à perdre
Le Canadien de 22 ans n'a pas perdu de temps à briser son adversaire pour une première fois dans le match. Il a réalisé l'exploit dès le cinquième jeu de la rencontre. Après avoir remporté la première manche au compte de 6-4, l'originaire de Thornhill a repris la même cadence au second set. Une fois de plus, il a réussi à conserver son service et s'est payé celui du Russe pour une deuxième fois dans la rencontre pour finalement l'emporter au compte de 6-4 et 6-4.
 
Ce fut une performance presque sans faute pour le Canadien dans cette partie. Celui-ci a été constant en service; ce qu'on lui demande dans le clan Ivan Ljubicic, en plus d'avoir saisi ses occasions de bris de service, contrairement à ce qu'il s'était passé lors de son match de premier tour contre Jérémy Chardy.
 
Le vrai Milos Raonic est de retour? Peut-être pas éternellement, mais hier, on a pu le voir à son plein régime. Le Canadien pourra poursuivre sur sa lancée, alors qu'il affrontera Juan Martin Del Potro au 3e tour.
 
Del Potro dans la chance et l'opportunisme
Alors que le géant Canadien a connu un bon match, c'est le contraire qui s'est passé avec le géant Argentin. Même si la foule semblait se ranger derrière Del Potro en début de match, ici, au Stade Uniprix, on commençait à entendre de plus en plus de « Let's go Ivan! » vers la fin de match. Mais même ayant mené 3-0 lors de la troisième manche, enregistrant deux bris, le Croate a eu toute la misère du monde à terminer le match, concédant quatre bris de service pour ainsi s'incliner par la marque de 6-4, 4-6 et 7-5.
 
Maintenant, un Del Potro rapiécé – victime de douleurs au dos – se mesurera à  Milos Raonic. En plus d'être en pièces détachées, l'Argentin vient aussi avec un réservoir qui se rapproche dangereusement du « E », après une longue semaine à Washington. Une chance en or pour le Canadien de 22 ans, s'il veut au minimum égaler sa performance de l'an dernier avec un quart de finale. Disons qu'une victoire contre un top 10 relancerait sa saison. Le duel sera présenté à 18h00 aujourd'hui en direct du court principal.
 
Andy Murray s'offre Granollers d'entrée
Alors qu'on croyait en début de tournoi que le deuxième favori de l'événement, Andy Murray, allait devoir se mesurer au jeune Grigor Dimitrov lors de son match d'entrée, c'est Marcel Granollers qui a pris sa place. Après une belle victoire en deux manches face au Bulgare, pouvait-il venir à bout de Murray?
 
L'Écossais n'a pas eu de la difficulté à établir sa marque au début du match – ce qui est surprenant vu la longue période de repos qu'il s'est accordé après Wimbledon. Toutefois, celui-ci, après avoir brisé à deux reprises l'Espagnol, a goûté à sa propre médecine, mais a tout de fois été en mesure de remporter la manche au compte de 6-4.
 
La deuxième manche a été une tout autre histoire. J'ai personnellement eu l'impression qu'elle appartenait à Granollers, lui qui était sans pitié pour Murray. Après s'être échangé un break, le bris d'égalité a été nécessaire. Murray en a profité pour prouver sa suprématie, en l'emportant au compte de 7-2 et au score final, par la marque de 6-4 et 7-6.
 
Pospisil passe; Dancevic, Peliwo et Levine cassent
Je dois le redire : quelle belle performance de Vasek Pospisil. Le Canadien a réussi à se départir d'un joueur (Radek Stepanek) qui est classé 20 rangs en avant de lui par la marque de 6-2 et 6-4. Wow! Le tennisman de 23 ans se mesurera maintenant à Tomas Berdych, un autre Tchèque. Y croyez-vous? Moi, absolument. Je suis fébrile à l'arrivée de ce duel!
 
Ailleurs, Frank Dancevic a dû s'incliner en trois manches devant le Polonais Jerzy Janowicz. Une autre performance qui, malgré la défaite, est digne de mention de la part du joueur de Niagara Falls. Filip Peliwo et Jesse Levine ont eux aussi dû plier bagage. Levine a perdu 6-2 et 6-0 contre Rafael Nadal, alors que Peliwo a baissé pavillon devant Dennis Istomin par la marque de 3-6, 6-3 et 3-6.
 
Le troisième tour commence dès aujourd'hui à midi. Tout l'horaire de la journée est disponible ici! De plus, cliquez ici pour consulter mon dernier article.

Commentaires