Après avoir remporté 17 Grand Chelems, triomphé lors de six Masters, siégé au premier rang mondial durant quelque 302 semaines, participé à 4 jeux olympiques et plus encore et remporté 910 victoires en carrière, est-il temps pour le meilleur joueur de tous les temps, le Suisse Roger Federer de prendre sa retraite?

Le Maestro conquit pour la première fois la tête du classement de l'ATP le 2 février 2004. Depuis, il n'a cessé de dominer pendant de longues années. Sa dernière apparition au premier échelon mondial remonte au 29 octobre 2012.
 
Toutefois, après avoir été dépassé par Andy Murray, David Ferrer, Tomas Berdych et Rafael Nadal, Roger Federer se retrouve présentement au septième rang mondial. Le grand Suisse hors du top 4 mondial, c'est une première en plus d'une décennie, la dernière fois étant en juin 2003.
 
Il faut se rendre à l'évidence, avec seulement un titre en 2013 à Halle, dans un tournoi mineur (Masters 250), ainsi qu'une seule autre finale, à Rome, Federer est maintenant incapable de suivre la cadence que lui dictent les meilleurs du sport.
 
De plus, Fed a dû éponger plusieurs défaites improbables, notamment face à Sergiy Stakhovsky (116e) à Wimbledon, contre Julien Benneteau (39e) lors du tournoi de Rotterdam et aux dépens de Daniel Brands (55e) dans le cadre du tournoi de Gstaad. Tout ça, en ne battant qu'un seul joueur du top 10 cette année (Tsonga) en quelque sept affrontements face à ses membres.
 
Si ça continue dans cette optique, Roger Federer n'aura même pas sa place dans le top 8 mondial à la fin de la saison et pourrait rater le Masters de fin d'année.
 
S'il veut quitter le circuit dans la gloire, le Suisse aura sans aucun doute un choix à faire, celui de prendre sa retraite ou non à la fin de la saison. Suivra-t-il l'exemple des Nicklas Lidstrom de ce monde et tirera sa révérence alors qu'il est encore au sommet? Dans les deux scénarios possibles, la perte de Roger dans le monde du tennis se fera tôt ou tard…

Commentaires