BORNES ÉLECTRIQUES

Nous voilà rendus aux positions 90 à 81! Le décompte est bel et bien amorcé... en route vers le sommet!
Pour ceux qui auraient manqué la partie 1, cliquez simplement ici!

Rappelons que ce décompte vous est proposé par sections de 10 titres à la fois. Regardez la vidéo pour entendre les chansons et voir les artistes. Bonne écoute!  

TOP 100 DES POWER BALLADSPOSITIONS 90 à 81 :

no 90 : Starship - I Didn't Mean To Stay All Night (1989) de l'album Among The Cannibals. Cet album était le premier de Starship après le départ de la voix féminine du groupe, Grace Slick. Elle aurait sûrement apporté une dimension intéressante à la chanson. Cela dit, la pièce s'est classée en 75e position du Billboard HOT 100 cette année-là, et fait danser collés bien des ados! Remarquez à quel point le refrain sonne très Def Leppard...  

n89 : Lee Aaron - Only Human (1987) de l'album Lee Aaron. La « metal Queen » canadienne proposait un disque plus pop rock que ses albums précédents, un changement de direction qui aura grandement contribué à élargir son public et qui nous aura permis de découvrir un côté plus sensible et vulnérable de la rockeuse. Cette ballade a marqué l'année 1987 sur la scène canadienne. Lee Aaron donne aujourd'hui dans la musique jazz et refait parfois ses classiques.    

n88 : Keel - Calm Before The Storm (1987) de l'album Keel. Ron Keel et son groupe sont passés bien près du succès commercial. Si cette chanson avait été lancée en simple à l'époque, l'histoire aurait été différente pour eux. Calm Before The Storm a eu une portée importante et fait son propre chemin, sans réel soutien. Excellent titre dans le genre.  

n87 : Pretty Boy Floyd - Summer Luv (1998) de l'album Porn Stars. Les membres de ce groupe représentaient un énorme espoir dans le genre glam rock à leur arrivée sur le Sunset Strip de L.A. en 1989. Attitude, image, sex-appeal. Oui, ils étaient cheesy et cette power ballad est un énorme cliché, un amour naïf d'ado, elle pousse le style à la limite, mais elle va tellement bien dans le concept et dans ce que représente Pretty Boy Floyd...! Leur retour en 1998 en a surpris plus d'un et Summer Luv est devenue l'une des préférées des fans.  

n86 : Winger - Without the Night (1988) de l'album Winger. Plusieurs seront surpris de retrouver cette pièce plutôt que leur succès Headed For a Heartbreak du même album dans notre décomptePourquoi l'avoir choisie? L'autre fut un succès commercial, mais cadre difficilement avec les ballades. Without The Night est bien plus romantique; c'était la préférée des demoiselles. Kip Winger avait tout pour lui (on le retrouvera également un peu plus haut dans le décompte), mais Beavis & Butt-head lui ont fait sa fête et Winger est disparu du radar pour un certain temps.  

n85 : Avenged Sevenfold - Seize The Day (2006) de l'album City Of Evil. Souvent comparée à November Rain de Guns N'Roses en raison du thème abordé et du clip, cette chanson est arrivée comme une sorte de revival des ballades rock, alors que très peu trouvaient leur place sur les ondes radio. Un coup de génie de ce band.  

n84 : The Black Crowes - She Talks To Angel (1990) de l'album Shake Your Money Maker. Chris Robinson a frappé fort cette année-là. Le groupe faisait son apparition sur la scène internationale et sonnait différemment des autres du genre, mais se devait quand même d'avoir une ballade commerciale. Mission accomplie.  

n83 : Sven Gali - Love Don't Live Here Anymore (1992) de l'album Sven Gali. Voici un groupe canadien qui était en voie de devenir énorme... n'eut été de l'arrivée du grunge au même moment où son ascension débutait. Souvent comparé à Skid Row, Sven Gali aura eu le temps d'offrir un hit majeur, soit cette magnifique ballade acoustique.  

n82 : Big House - Baby Doll (1991) de l'album Big House. Voici une autre formation canadienne ayant subi le même sort. Si ce disque était parfait dans le genre, le groupe n'aura pas fait long feu. Heureusement, ils auront laissé Baby Doll, qui, rappelez-vous, avait causé une certaine controverse à l'époque à cause de son texte jugé un peu trop sexiste, trop macho. Ouais, les temps ont changé.  

n81 : Danger Danger - I Still Think About You (1991) de l'album Screw It! Ted Poley et compagnie ont flirté avec le succès grâce justement à leurs power ballads, dont celle-ci particulièrement, tirée de leur deuxième album. Danger Danger était un des parfaits Party Rock Band, avec des refrains hyper accrocheurs, quelque part entre Poison et le Bon Jovi de l'époque. Non, ils n'auront jamais égalé le statut de ces derniers, mais pour les amateurs de hard rock, ils ont leur place, et cette ballade caractérise bien le genre.  

Voilà! Ne manquez pas la suite pour les positions 80 à 71!



Commentaires