Plonger dans une réalité virtuelle, ne plus avoir besoin de manette pour jouer, voilà où le jeu vidéo désire nous amener depuis qu'il existe et, plus spécialement, depuis quelques années. Toujours désireux de réduire la barrière entre l'univers virtuel et le monde réel, le jeu vidéo a vu plusieurs technologies être développées en ce sens, certaines avec succès, d'autres moins. Afin de fracasser cette frontière, Microsoft a lancé l'an dernier une caméra que tous les joueurs connaissent désormais : Kinect. Toutefois, après près d'un an d'existence, on peut se demander si cette caméra est vraiment au point et, encore plus, si elle sert vraiment l'intérêt des joueurs.

Kinect est une belle technologie reconnaissant le corps et ses mouvements de façon surprenante. En fait, il est étonnant de voir que la caméra suit avec autant de fluidité nos gestes dans certains jeux où l'on doit bouger rapidement, notamment Dance Central. Toutefois, Kinect vient aussi avec ses désagréments. En effet, il faut avoir une grande pièce pour pouvoir en profiter puisqu'il faut idéalement se situer à 8 ou 10 pieds de la caméra afin qu'elle capte bien nos mouvements. De plus, il arrive que la caméra confonde nos gestes ou nous perde de son champ de vision lorsqu'on bouge trop. Pour des jeux mettant justement l'emphase sur le mouvement, disons que ce peut être problématique.

Cependant, ce n'est pas là où Kinect me chicote. En fait, près d'un an après sa commercialisation, je ne peux m'empêcher de me demander ce qui en justifie l'achat. Certes, Dance Central est amusant, mais après, que reste-t-il? Y a-t-il ne serait-ce qu'un autre jeu justifiant l'achat de cette caméra à 149,99 $? Jouer à Kinect Sports, c'est amusant, mais pendant combien de temps? Je ne connais personne qui ait joué à ce jeu des heures d'affilée ou bien qui ait voulu y jouer plus qu'une fois de temps en temps. Ce constat, on peut l'observer pour l'ensemble des jeux Kinect, tant peu méritent vraiment notre attention et encore moins un achat.

Cela m'amène aux genres de jeux que l'on peut exploiter avec cette technologie. Lorsque Kinect fut dévoilé, tous pensaient notamment pouvoir jouer à un jeu de tir à la première personne en visant puis en se mettant à l'abri dans sa propre pièce. Or, aujourd'hui, le discours a bien changé. On ne s'imagine tout simplement pas faire cela et jusqu'à présent, aucun jeu n'a démontré que cela pourrait fonctionner. Les quelques tentatives de jeux allant au-delà des collections de mini-jeux, des jeux de danse ou des jeux d'entraînement n'ont pas été concluantes et l'avenir ne s'annonce guère meilleur à ce niveau. Par exemple, des Kinect Star Wars ou Rise of Nightmares, destinés à ces joueurs plus assidus, répondent mal à nos gestes et sont très limités en termes de profondeur et d'expérience.

Personnellement, sauf si l'on a un enfant, je ne vois pas l'intérêt d'acheter Kinect et je ne pense pas que cette technologie aide grandement le jeu vidéo. En fait, je crois qu'elle sert le public des joueurs occasionnels, tout simplement. Les hardcore gamers n'ont pas vraiment de jeux à se mettre sous la dent et rien n'indique qu'il y aura des jeux Kinect pour eux prochainement. Ce qu'offre cette technologie limite du même coup l'expérience que l'on peut proposer en n'allant pas au-delà des collections de mini-jeux, des jeux de danse, des jeux d'entraînement ou des jeux sur rails qui déterminent le chemin que l'on empruntera.

Certes, j'adore l'innovation et j'aime que certaines firmes prennent des risques en nous offrant quelque chose sortant de l'ordinaire. Toutefois, le joueur que je suis croit encore fermement que la meilleure expérience pouvant être tirée d'un jeu vidéo se vit par l'entremise d'un clavier et d'une souris ou encore d'une bonne vieille manette.

Commentaires