BORNES ÉLECTRIQUES

On sait déjà que faire de l'exercice est un bon moyen pour évacuer le stress. Mais qu'en est-il des effets sur la dépression? Selon une nouvelle étude, l'exercice physique pourrait traiter efficacement le trouble dépressif majeur, et ce, qu'on le combine à un autre traitement ou non.

Le Pr Chad Rethors et le Dr Madhukar Trivedi de l'Université du Texas viennent de publier, dans le Journal of Psychiatric, des données et des recommandations intéressantes sur l'exercice dans le cadre d'un traitement pour contrer la dépression.
 
Selon les chercheurs, suggérer à un patient souffrant de dépression de faire de l'exercice pourrait être une bonne chose, surtout si les médicaments qu'on lui a prescrits, comme des antidépresseurs, ne fonctionnent pas.
 
Au moins 3 fois par semaine pendant au moins 10 semaines
 
Pour des résultats optimaux, l'idéal serait de faire des séances de 45 à 60 minutes, et ce, de 3 à 5 fois par semaine. Pour ce qui est de l'intensité, les scientifiques notent que le rythme cardiaque doit se situer entre 50 et 85 % de la fréquence cardiaque maximale du sujet.
 
Même si on constate une amélioration des symptômes dès la 4e semaine, il est recommandé de poursuivre l'entraînement pendant un minimum de 10 à 12 semaines. En dessous de cela, on ne profite pas pleinement de l'effet antidépresseur de ce type d'activité.
 
Cependant, il est quand même important de spécifier que même si le patient ne suit pas toutes les recommandations à la lettre, l'exercice physique reste bénéfique pour lui dans le cadre d'un programme pour combattre la dépression.
 
C'est bien bon sur papier, mais qu'en est-il dans la vraie vie? Combien de personnes souffrant de dépression sont prêtes à suer presque tous les jours? Étonnamment, l'étude révèle que le taux d'abandon est minime. Les chercheurs confient que seulement 1 % des gens ayant participé à l'étude ont quitté le programme avant la fin.

Source : Actusanté

Commentaires