BORNES ÉLECTRIQUES

Vous avez peut-être entendu parler de la controverse qui entoure le bisphénol A, aussi connu sous le nom de BPA. Mais qu’est-ce que le BPA? Comment nous touche-t-il et pourquoi est-ce controversé? C’est ce que je vais tenter d’expliquer aujourd’hui.
 
Afin de vous offrir la description la plus objective possible, je vais me fier à notre gouvernement comme source principale. Le BPA est un produit chimique utilisé dans la fabrication de certains plastiques, le genre de plastique qu’on retrouve dans les biberons, les contenants de jus, les gourdes, les ustensiles de cuisine, de même que dans l’enduit qui couvre l’intérieur des boîtes de conserve, dans certains équipements de sport et plusieurs autres objets!
 
Mais là, il faut faire attention. J’ai lu beaucoup d’articles sur le BPA et comme vous le savez peut-être, les journalistes ont tendance à couper les coins ronds et à interpréter les faits comme ils le veulent bien (à part moi, bien sûr!). Plusieurs articles disent que le gouvernement a placé les BPA sur leur liste de produits toxiques. Cette affirmation fait peur et aide à renforcer le sentiment de drame dans nos cœurs. Cependant, ce n’est pas tout à fait exact. En fait, le BPA ne se trouve pas sur une liste de produits toxiques (on s’entend que ce n’est pas des BPC), mais plutôt sur la liste des substances chimiques jugées prioritaires. Il y a une grande différence, puisque cela signifie que le gouvernement garde ce produit à l’œil et continue ses efforts de recherche malgré les résultats déjà disponibles.
 
D’où vient la controverse? Le problème est que, à la suite de certains tests réalisés sur des animaux, on a démontré que les BPA peuvent potentiellement affecter le développement neural et le comportement durant leur jeune âge. Toutefois, RIEN ne démontre que ces effets s’appliquent aux humains. Mais puisque les risques existent, les chercheurs de Santé Canada continuent toujours leurs recherches sur le sujet.
 
On comprend quand même les mamans qui paniquent et qui se jettent sur les produits sans BPA… Je ferai probablement la même chose quand je serai papa. Pourquoi prendre le risque quand il y a d'autres solutions? Mais en même temps, le moi réaliste se rappelle que j’avais des biberons et que pratiquement tous mes jouets étaient en plastique.
 
Maintenant que je vous ai réconfortés sur les BPA, laissez-moi détruire tout ça et vous « foutre la chienne ». Une nouvelle étude, publiée en août 2012, démontre que l’exposition aux BPA peut se transmettre entre les générations! Donc, toutes mes « bébelles » de jeunesse (et d’adulte), mes bouteilles en plastique, mes stylos, etc., que je manipule depuis 34 ans sont imprégnés dans mes gènes et je peux transmettre le tout à mon futur enfant… Avouez que ça « fout la chienne »? C’est certain que ces tests sont encore une fois effectués sur des rats de laboratoire et que rien ne prouve que cela s'applique aux humains, mais pourquoi prendre le risque???

Commentaires