Mercredi soir, le 17 avril vers 20 h, est survenu encore une fois un désastre chimique. L'explosion d'un réservoir d'ammoniac cause environ 15 morts et 172 blessés. La déflagration donne une lecture équivalente à un tremblement de terre de 2,1 sur l'échelle de Richter.

Les autorités étaient inquiètes, car d'autres réservoirs n'avaient pas encore explosé. C'est une usine de production de fertilisants qui est cette fois impliquée.
 
On ne connaît pas encore la cause exacte, mais on sait que l'ammoniac anhydre (NH3) contenue dans un réservoir a explosé.
 
Pour produire les engrais composés, on utilise généralement trois réactifs : ammoniac, acide phosphorique et acide sulfurique. Ce mélange passe par un réacteur, est ensuite séché par granulation, puis encapsulé, pour finalement être emballé.
 
Je ne sais pas si c'est exactement ce procédé qui est utilisé à cette usine, mais si oui, on voit qu'il y a tous les ingrédients en place pour causer une catastrophe si un des réactifs devient hors de contrôle.
 
L'ammoniac est un gaz corrosif et toxique qui peut causer des lésions immédiates graves, mais n'est pas nécessairement facile à faire exploser. Sa propagation dans l'air nécessite donc le port d'un appareil respiratoire, ce qui a rendu l'intervention plus complexe que celle de Neptune à Sherbrooke avec l'acétone. 
 
Peut-être y avait-il aussi présence d'un autre fertilisant azoté, du nitrate d'ammonium NH4NO3? Ce dernier est si explosif qu'on l'utilise également dans la fabrication de bombes artisanales comme celles qui ont été employées lors de l'attentat d'Oklahoma City.
 
Références :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nitrate_d'ammonium
http://rt.com/usa/texas-explosion-witness-video-048/
http://abcnews.go.com/US/texas-plant-explosion-injures-200-levels-homes-businesses/story?id=18984131
http://www.cnn.com/2013/04/17/us/texas-explosion/index.html
http://www.unifa.fr/nourrir-les-plantes/engrais-et-amendements/fabrication-des-engrais-et-amendements.html
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/04/17/014-waco-texas-explosion-usine-engrais.shtml

Commentaires