Récemment, une occasion plutôt rare s'est présentée à moi, soit celle de prendre les clefs d'une Bentley Mulsanne 2013 afin d'en faire l'essai. Si vous parcourez un peu le Net, vous constaterez que je n'ai pas été le seul. En fait, le constructeur avait mis à la disposition de la presse montréalaise, le temps d'une quinzaine de jours, l'un de ses joyaux. Je n'ai pas dit non.

Expérience paranormale
 
J'ai un souvenir très vif de mon premier contact avec la Bentley Mulsanne. C'était lors de la journée de presse d'un salon automobile. Ne me demandez pas où ni quand, ça, je ne m'en souviens pas. Je me souviens par contre que la voiture était blanche et que j'étais allé prendre place à bord pour l'examiner de près.
 
Ce n'est pas tous les jours qu'on s'installe le popotin dans une bagnole qui vaut plus de 300 000 $!
 
Bien sûr, ce qui m'avait frappé, c'était le niveau de luxe qui était offert. Lorsqu'une voiture est équipée de flûtes à champagne en cristal, on ne rit plus. Soit dit en passant, il s'agit d'une option à 12 510 $ sur cette voiture. Ça, c'est le prix d'une Nissan Versa.
 
Allô!
 
Il faut dire que cette option inclut aussi un contenant pour garder le tout au frais ainsi que quelques accessoires, quand même.
 
Sur la route
 
En faisant le tour à l'intérieur, on découvre donc tout le luxe qu'offre une voiture signée Bentley. Inutile de vous dire que tous les matériaux sont de très grande qualité et que tout est assemblé avec la plus grande des minuties. Rien n'est parfait, toutefois; quelques parois de l'habitacle ne me semblaient pas fixées selon les standards de la marque. Néanmoins, ça demeure à 95 % très solide.
 
Puis, lorsqu'on prend le volant, l'expérience sensorielle atteint un autre niveau. La notion de confort que l'on a d'une voiture passe aussi en deuxième vitesse. Ce qui étonne également, c'est le caractère sportif de la voiture. Il faut comprendre que Bentley possède un riche héritage en course automobile et cela se ressent derrière le volant.
 
La compagnie a voulu que le propriétaire de cette voiture ait aussi, lorsque son temps le lui permet, l'envie de prendre le volant et de laisser son chauffeur se reposer à l'arrière.
 
Bref, les quatre heures qui étaient à ma disposition ont passé en un clin d'œil.
 
L'expérience a été tout à fait unique, mais en bout de piste, je suis parti d'un point précis pour y revenir. Ça, c'est aussi possible au volant de toute autre voiture.
 
En bref :
Moteur : V8 de 6,75 litres, 505 chevaux et 752 livres-pieds de couple
Consommation enregistrée : 15,1 litres aux 100 kilomètres
Prix : 406 775 $

 
On aime :
-       Le niveau de luxe
-       La conduite unique
-       L'impression d'être plein aux as

 
On aime moins :
-       Le prix de la voiture
-       Le prix des options
-       Le prix de l'essence
-       Le prix des flûtes à champagne
-       Le prix… Bon, vous avez compris le principe
-       Avoir l'impression d'être un paumé en débarquant de la voiture


Verdict : La Mulsanne est une voiture en tous points exceptionnelle. Vaut-elle les quelque 400 000 $ qui en sont exigés? Probablement pas. Cependant, à ce prix, il est assuré que sa distribution demeurera limitée, et ça, ça n'a pas de prix. 

Commentaires