BORNES ÉLECTRIQUES

La semaine dernière avait lieu la conférence de presse qui lançait officiellement les hostilités pour l'UFC 158.

C'est sur la patinoire du Centre Bell que l'UFC avait convié les médias. Sur toutes les lèvres, une question se posait : est-ce que Nick Diaz, le prochain adversaire de Georges St-Pierre, sera présent? Par le passé, Diaz avait omis de se présenter à une conférence de presse lorsqu'il devait affronter St-Pierre la première fois. Dana White ne l'avait pas trouvé drôle et avait retiré Diaz du combat.
 
Quelques jours plus tôt, Dana White avait affirmé que Diaz ne retournait pas ses appels et qu'il ferait mieux d'être à Montréal pour rencontrer les médias. Grand soulagement pour les amateurs présents (la conférence était ouverte au public) lorsqu'on a aperçu St-Pierre, White et Diaz sur l'estrade. Le combat est maintenant officiel.
 
Respect et dérangement
 
Plusieurs s'attendaient à des propos incendiaires de la part de Diaz, qui est réputé pour ses propos controversés. Cependant, nous n'avons eu droit à aucune insulte de sa part à l'endroit du Québécois, même qu'il régnait un respect mutuel parmi ceux qui entreront dans l'octogone le 16 mars prochain.
 
Diaz s'est tout de même permis de mettre en doute l'éthique de St-Pierre en suspectant l'usage de stéroïdes, accusation que St-Pierre a vite nié, se disant très ouvert à se faire tester. Dana White en a profité pour avertir Diaz qu'au Canada, on teste pour tout, lui qui revient d'une suspension d'un an pour avoir testé positif à la marijuana.
 
St-Pierre a expliqué son choix de vouloir affronter Diaz puisqu'il le considère comme étant le plus méritant des mi-moyens. Cependant, Diaz ne s'est pas battu depuis sa défaite contre Carlos Condit en février 2012. Le fait est que St-Pierre a des comptes à régler avec Diaz. Depuis un an et demi que ce combat est en préparation. Diaz a tenu, par le passé, des propos diffamatoires à l'endroit de St-Pierre.
 
Ce n'est un secret pour personne que Nick Diaz déteste les apparitions médias. Cependant, Georges St-Pierre a semblé agacé par ce cirque médiatique. Il faut dire qu'il aurait préféré ne pas interrompre son camp d'entraînement.
 
St-Pierre sort de ses gonds
 
Les amateurs présents ont eu la chance de poser des questions aux combattants. L'un d'eux a réussi ce que même Diaz n'a pu faire durant la conférence, c'est-à-dire frustrer St-Pierre.
 
Il a demandé au champion s'il allait essayer pour le KO ou faire le minimum, faisant ainsi référence au fait que St-Pierre n'a pas réussi à coucher un adversaire avant la limite depuis BJ Penn en janvier 2009.
 
Georges St-Pierre, visiblement irrité par la question, lui a demandé s'il avait déjà mis les pieds dans un octogone. Dana White y est allé d'une réplique à l'endroit de cet amateur : « What a dick ».
 
 
UFC 158, la carte provisoire :
 
Georges St-Pierre* vs Nick Diaz
Rory MacDonald* vs Carlos Condit
Johny Hendricks vs Jake Ellenberger
Sean Pierson* vs Rick Story
Chris Camozzi vs Nick Ring*
Jordan Mein* vs Dan Miller
Patrick Côté* vs Bobby Voelker
Daron Cruickshank vs John Makdessi*
Johnny Eduardo vs Yves Jabouin*
Mitch Gagnon* vs Issei Tamura
Antonio Carvalho* vs Darren Elkins

*Combattants canadiens
À noter que l'ordre des combats n'est pas encore défini.

Commentaires