C’est aujourd’hui, à San Francisco, que s'amorce la conférence annuelle WWDC organisée par Apple, une première rencontre des développeurs depuis le décès de celui qui se cache derrière les succès de la firme de Cupertino : Steve Jobs.

L’homme aux commandes actuelles d’Apple, Tim Cook, sera donc en charge de la présentation des nouveautés à être dévoilées aujourd’hui. Les rumeurs abondent. Quelles seront les améliorations proposées par Apple? Une mise à jour de sa vaste gamme d’ordinateurs? Un nouveau système d’exploitation (iOS 6) dédié au téléphone intelligent iPhone et à la tablette tactile iPad? L’intégration de Facebook à ladite plateforme logicielle? Une fusion de l’App Store, des contenus multimédias disponibles sur iTunes, de iBooks et de Kiosque, en vue d’en faire une seule boutique étendue? L’ajout de certaines fonctionnalités à l’application iCloud est également envisageable.

Aujourd’hui, tous les yeux seront donc tournés vers le président et chef de la direction d'Apple, Tim Cook, à l’ouverture de cet événement. Ce dernier est cependant un habitué des grandes occasions. En mars dernier, il s’est d’ailleurs hissé au rang des dirigeants les plus appréciés dans l’ensemble des États-Unis, toutes industries confondues, selon l’étude du portail Glassdoor.com dévoilée à ce moment.

L’instauration d’un dividende pour les actionnaires, l’évaluation des pratiques commerciales auprès de certains fournisseurs de Chine et l’explosion du titre boursier d’Apple (AAPL-Q) depuis le décès de l’illustre fondateur sont quelques-unes des raisons qui justifient sans doute l’amour voué au dirigeant.

À l’heure de rédiger ces lignes, et sous l’impulsion de l’ouverture de cette conférence annuelle, le titre boursier grimpe de 1,06 %, (+6,16 $ US), à 586,48 $ US.

Source : Apple

Image : Tim Cook, P.D.G. Apple

Suivez-nous sur Twitter : @domlamy et @affairesdegars

Commentaires