Le mauvais temps auquel on s'attendait durant toute la semaine à Paris s'est finalement mis de la partie en ce deuxième tour à Roland-Garros. Ainsi, la plupart des matchs de deuxième tour étant prévus à l'horaire hier, ont été repoussés à aujourd'hui. Sauf que les nuages ont refait place au Soleil et le deuxième tour a pu être complété; même des matchs de troisième ronde ont pu être présentés! Voici d'ailleurs un petit résumé de tout ce qui s'est passé aux Internationaux de France ces derniers jours.

Commençons en regardant le parcours de Roger Federer, deuxième favori de cette quinzaine. Au deuxième tour, il a facilement défait l'Indien Somdev Devvarman en trois manches consécutives de 6-2, 6-2 et 6-1. Aujourd'hui, il se mesurait à un des favoris de la foule, Julien Benneteau, où il a triomphé au compte de 6-3, 6-4 et 7-5. Bref, un parcours parfait à ce Roland-Garros 2013 jusqu'à maintenant pour le plus grand joueur de l'histoire et qui, on l'espère, pourra continuer son chemin vers la finale.
 
Chez les autres joueurs du top 5 mondial, tous ont remporté leurs parties. Pour certains comme Djokovic et Ferrer, le deuxième match du tournoi n'aura été qu'une formalité, alignant de façon expéditive les trois manches. Or, pour le septuple champion en titre, la mission a été plus difficile face à Martin Klizan, le tombeur de Jo-Wilfried Tsonga lors du dernier US Open, où il a peiné à terminer le match en quatre manches.
 
D'ailleurs, avec la pluie qui est tombée jeudi, Nadal y a été de commentaires négatifs envers les organisateurs, visiblement outré de voir le match Rosol-Fognini se dérouler avant le sien.
 
Maintenant, pour ce qui est de notre Canadien Milos Raonic, le résultat a été plutôt décevant, bien que prévisible. En effet, ce dernier a connu une belle performance remportant son match de deuxième tour face à Michael Llodra en quatre manches, mais a tout gâché en devant s'avouer vaincu face à Kevin Anderson, 25e mondial, au tour suivant.
 
Dans son ensemble, ce n'était pas une si mauvaise performance de la part du Canadien. La seule chose ayant vraiment départagé les deux athlètes aura été avant tout le nombre de fautes directes. Kevin Anderson a été presque parfait en fond de terrain, contrairement à son adversaire. Le moment critique, et qui aurait pu complètement changer la vapeur de côté, a certainement été le bris d'égalité de la deuxième manche. Malheureusement pour Raonic, c'est le Sud-Africain qui a eu le dernier mot.
 
Chez le clan Raonic, ce sera un tournoi aussi court que l'an dernier, mais qui aura somme toute été bénéfique. On a vu celui-ci prendre plus de risques en retour de service – même s'ils n'étaient pas toujours calculés – en plus de s'être significativement amélioré à la volée. Ce n'est que partie remise, car le Canadien aura la chance de se montrer toute l'étendue de son talent sur gazon, à Wimbledon, une surface qui lui est nettement plus favorable que la terre battue.
 
Toutefois, Raonic ne fut pas le seul des 32 favoris à être exclu de la course. En outre, Marin Cilic (10), Sam Querrey (18) et Andreas Seppi (20) ont tous été éliminés au troisième tour.
 
Pour terminer, je voulais aborder un dernier sujet; la plus grande surprise du tournoi jusqu'à maintenant, Gaël Monfils. En plus de battre le cinquième favori du tournoi, Tomas Berdych, au premier tour, le Français s'est payé Ernest Gulbis en quatre manches. Personnellement, je n'ai jamais vu Monfils aussi étincelant et impliqué dans un match. A-t-il enfin compris que le tennis n'était pas un spectacle d'acrobatie..? Quoique le voir jouer soit tout un spectacle en soi!
 
Pourtant, le « spectacle » à la Porte d'Auteuil s'est terminé au 3e tour pour Monfils, lui qui a été défait par Tommy Robredo en cinq manches. Il faut croire que 14 manches en cinq jours auront été de trop pour un joueur qui a très peu joué ces dernières années.
 
Voilà pour ce résumé des activités des derniers jours à Roland-Garros. Demain, Nadal, Wawrinka et Haas seront en action, en plus de Djokovic qui se mesurera à la révélation de 2013, Grigor Dimitrov. Le match s'annonce très corsé!

Commentaires