BORNES ÉLECTRIQUES

Selon un article paru hier sur radio-canada.ca, il semblerait que le gouvernement conservateur de M. Harper s’apprêterait à redonner à la marine et à l’aviation canadienne sa désignation dite « royale ». Ces deux éléments des Forces armées canadiennes retrouveraient alors leur nom officiel d’avant l’unification, soit la Marine royale canadienne (MRC) et l’Aviation royale canadienne (ARC).
 
Pour se resituer, il faut se rappeler qu’en 1968, le gouvernement libéral de l’époque avait procédé à une réforme majeure afin de moderniser les forces militaires canadiennes; l'une des mesures prises fut l’abolition des trois éléments distinctifs (armée, marine et aviation) afin de n’avoir qu’une force unifiée que l’on nommerait désormais « Forces canadiennes ». Tous les militaires furent vêtus d’un même uniforme vert pour marquer cette union forcée. Cette mesure fut très impopulaire et démoralisante chez les militaires. L’esprit de corps n’y était plus. Alors que tous les marins du monde portaient le bleu « marine », les Canadiens arrivaient au port habillés en vert et se faisaient traiter de livreurs de 7UP! Même chose du côté des pilotes et des membres du personnel du Commandement aérien.
 
Un des objectifs de l’unification visait à faire des économies en donnant un commandement unique aux Forces canadiennes, donc moins de personnel dédoublé; un peu la même chose qu'avec les corps de métiers comme la Logistique, la Finance, etc. Ils étaient désormais à mobilité interarmes. Mais les avantages furent souvent éclipsés par les aspects négatifs que j’ai énumérés précédemment. Il faudra attendre la fin des années 80 pour que l’on tente de réparer ces erreurs. Premières mesures : retour à des uniformes distincts. J’ai personnellement vécu cette période, étant membre des Forces canadiennes de 1990 à 1994, alors que de nouveaux uniformes distinctifs pour l’armée, la marine et l’aviation sont réapparus. Certains uniformes n’ont duré que quelques années, mais la fierté liée à l’uniforme et à son appartenance à un élément distinct de l’armée est revenue aussitôt.
 
Je crois que de redonner l’étiquette « royale » à la marine et à l’aviation n’est qu’une autre mesure visant à corriger une des erreurs causées par l’unification des Forces canadiennes. Ce n’est que symbolique, bien sûr, mais il ne faut pas sous-estimer la puissance du symbolisme. Surtout dans des institutions comme le monde militaire où l'histoire et la tradition sont si déterminantes. Par contre, était-ce une démarche à faire, comme le disait MacKay, ministre de la Défense nationale, « quel qu’en soit le prix »?
 
Liens :
 
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2011/08/15/004-ottawa-forces-armees-renommees-marine-aviation-royale.shtml
http://www.forces.gc.ca/site/home-accueil-fra.asp
 

Commentaires