BOUTIQUE ADG
BORNES ÉLECTRIQUES

L'année 2012 s'achève. Le moment est donc venu de vous parler de mes coups de cœur de l'année. Commençons par la Lexus GS, qui a désormais tous les outils pour livrer une concurrence féroce aux voitures sportives allemandes.

Lexus, la marque de luxe de Toyota, pourrait être considérée comme étant la première marque de luxe en importance non allemande sur le marché derrière les bannières Mercedes-Benz, BMW et Audi.
 
Chez Lexus, on rêve de briser l'hégémonie des Allemands, les rivaux avoués, même si la concurrence vient aussi du Japon (Infiniti et Acura) ainsi que de l'Amérique (Cadillac et Lincoln).
 
Du côté des VUS, le RX se tire très bien d'affaire. Du côté des voitures, la lutte a toujours été pénible. Peu importe ce que Lexus proposait, rien n'arrivait à la cheville de ce qui était proposé à Stuttgart, à Munich et à Ingolstadt.
 
Offensive majeure
 
Ne voulant pas s'en laisser imposer, Lexus s'est mis en tête d'offrir aux voitures allemandes des rivales dignes de ce nom. La tâche n'est pas mince; les voitures allemandes sont depuis longtemps citées en matière d'agrément de conduite et d'équilibre sur la route.
 
Mais on a la tête dure du côté de Lexus.
 
Il y a quelques mois, j'ai été invité à mettre à l'essai la nouvelle GS, l'une des porte-drapeaux de l'entreprise quand vient le temps de parler de luxe. La GS se situe tout juste derrière la très luxueuse LS dans la gamme du constructeur. Elle se mesure, dans sa catégorie, aux Audi A6, aux BMW de Série 5 et aux Mercedes-Benz de Classe E.
 
De solides rivales.
 
Lexus nous avait conviés sur un circuit pour mettre à l'essai sa nouvelle coqueluche. Voilà qui donne une idée des ambitions de l'entreprise! L'exercice avait été concluant. La nouvelle GS est maintenant à niveau avec ses rivales allemandes.
 
En prime, une version hybride figure au catalogue.
 
338 chevaux et 8,3 litres aux 100 kilomètres
 
Ça, c'est ce qu'offre la version hybride de la GS. Pas mal, non? En ce qui a trait aux 8,3 litres/100 kilomètres annoncés, eh bien, c'est exactement ce que j'ai obtenu lors de ma semaine d'essai.
 
Une grosse berline, généreusement équipée, dotée d'un solide châssis, agréable à conduire et peu gourmande à la pompe, voilà ce qu'est la GS450h de Lexus.
 
Oui, on peut parler d'une vraie séductrice, pour ceux qui ont les moyens de se la payer.
 
Une chose est à retenir dans tout cela. Si Lexus applique la même recette avec ses autres produits, les amateurs auront désormais une solution de rechange sérieuse (et plus fiable) aux produits allemands.
 
Une histoire à suivre...
 
En bref 
Moteur : V6 de 3,5 litres + moteur électrique
Consommation enregistrée : 8,3 litres aux 100 kilomètres
Prix du modèle essayé : 79 851,25 $

 
On aime :
-       Lignes réussies
-       Fiabilité
-       Qualité de l'habitacle
-       Agrément de conduite
-       Consommation raisonnable

 
 
On aime moins :
-       Image de prestige perçue de façon inégale
-       Prix des groupes d'options
-       Direction qui gagnerait à être plus communicative

 
 
Verdict : Si vous hésitiez à mettre la main sur une GS en raison de son historique peu reluisant en matière d'agrément, un essai routier s'impose.

genMultiPaging($sharing['Uid']);?>

Commentaires