Après avoir passé treize saisons comme pierre angulaire d'une des meilleures défensives de la NFL, Brian Urlacher accroche ses crampons. Il aura porté les couleurs d'une des plus vieilles et plus prestigieuses organisations de la ligue, les Bears de Chicago. Pour jouer treize ans avec la même équipe dans la réalité du sport d'aujourd'hui et devenir le visage de cette franchise, il faut être un joueur d'exception, et Urlacher en était un…

Depuis la fin de la saison 2012, il était sans contrat, n'ayant pu s'entendre avec les Bears sur les conditions d'un renouvellement. Je suis pas mal sûr que quelques équipes l'ont contacté pour obtenir ses services, car même s'il a perdu de la vitesse, l'expérience d'un vétéran de la sorte peut être très importante dans n'importe quelle équipe! Mais d'un autre côté, ça l'a fait réfléchir sur son avenir et il en est venu à la conclusion qu'il était temps pour lui de tirer sa révérence. Même s'il dit pouvoir encore jouer, il dit également qu'il ne pense plus être en mesure de livrer des performances à la hauteur de ses propres exigences, ni d'amener autant de passion. Puis, en pensant que s'il se retirait maintenant en ayant porté les couleurs d'une seule organisation avec une histoire aussi riche, il dit que son idée était pas mal faite à ce moment.

Produit de l'Université du Nouveau-Mexique, Urlacher a été sélectionné neuvième au total par les Bears lors de l'encan de l'année 2000. Cette année-là, il fut nommé recrue défensive de l'année avec entre autres huit sacks du quart et 125 plaqués à son actif. Il fut nommé meilleur joueur défensif en 2005 et sélectionné huit fois sur l'équipe d'étoiles en treize ans! Il a aussi participé au Super Bowl XLI que les Bears ont perdu aux mains des Colts d'Indianapolis.

Évoluant comme demi de sûreté à l'université, Urlacher était très rapide et d'un naturel pour couvrir les ailiers rapprochés dans les zones intermédiaires et profondes. En ce sens, il fut le secondeur intérieur parfait pour évoluer dans le système défensif que l'on appelle « Tampa 2 ».

Fait intéressant, Urlacher aura pris sa retraite la même année qu'un autre grand secondeur : Ray Lewis. Même si leurs accomplissements ne se comparent pas totalement, Urlacher était le modèle type du secondeur dans la NFC alors que Lewis était celui de la AFC. À mon avis, les deux se retrouveront au Temple de la renommée en même temps lors de leur première année d'éligibilité dans cinq ans.

Seule ombre au tableau bien rempli de sa carrière, il n'aura jamais gagné le Super Bowl. Ce qui est dommage, c'est que ce sera l'incompétence des Bears à dénicher un quart-arrière digne de ce nom qui aura sûrement privé Urlacher de gagner un championnat durant sa carrière!

Cependant, rappelons-nous que malgré les récentes blessures au genou qui l'ont ralenti, Urlacher a sa place parmi les grands à avoir évolué à cette position dans l'histoire du football américain. Selon un ancien directeur général des Bears, Jerry Angelo, il place Urlacher au troisième rang de sa liste des secondeurs intérieurs repêchés de tous les temps derrière Dick Butkus et Ray Lewis! De plus, les seuls autres joueurs défensifs à avoir remporté les titres de recrue défensive de l'année et de joueur défensif de l'année en participant à au moins huit matchs des étoiles sont Mean Joe Greene, Jack Lambert, Lawrence Taylor et Charles Woodson. Ce sont loin d'être des pieds de céleri comme on dit! Il courait le 40 verges en 4,5 secondes! Peu de joueurs de 6 pi 4 po et 258 lb peuvent en dire autant. Il y a seulement Ray Lewis qui l'accote au niveau des sacks du quart et des interceptions en carrière avec 41,5 et 22 respectivement!

Je vais terminer en citant Urlacher lui-même : « Je suis fier de dire que je vous ai donné tout ce que j'avais chaque fois où j'ai mis les pieds sur le terrain. Je vais m'ennuyer du jeu, mais je le quitte sans aucun regret. » Je n'ai qu'une chose à dire : mission accomplie Brian!

Commentaires