Après avoir retiré un tiers du calendrier régulier 2012-2013 à la suite des multiples échecs rencontrés dans ses négociations avec l'Association des joueurs, la LNH s'est finalement résolue à faire appel à des médiateurs.

Deux médiateurs fédéraux américains se joindront à Gary Bettman, Bill Daly et les frères Fehr­, lors des prochaines séances visant à établir les cadres de la future convention collective.

Le directeur du Federal Mediation & Conciliation Service, John Sweeney, et le directeur adjoint, Scot L. Beckenbaugh, auront le mandat d'agir comme conciliateurs dans les discussions entre les deux clans.

Et Guy Serota, quant à lui?

Hier après-midi, plusieurs médias traditionnels en quête d'un scoop facile ont mentionné que trois hommes allaient être appelés à aider la LNH dans ses négociations. Le nom de Guy Serota a rapidement été retiré du groupe. Le commissaire en question s'est avéré être une source possible de distraction de par ses interventions sur Twitter. (En français ICI)

L'intervention de médiateurs peut traduire la volonté des dirigeants d'en arriver à un règlement, mais peut aussi être vue comme un écran de fumée lancé par les deux parties qui veulent démontrer publiquement leur intention de négocier.

La LNH et l'AJLNH ont convenu de rencontrer les médiateurs mercredi, séparément, à tour de rôle, dans un endroit secret.

Il faut se souvenir que lors du dernier conflit en 2004-2005, l'arrivée du médiateur Scot L. Beckenbaugh n'avait pas donné le résultat attendu. En effet, l'annulation pure et simple de la saison avait été annoncée trois jours après l'intervention de celui-ci…

La question que je me pose : Pourquoi faire appel aux services de Beckenbaugh, celui qui a été impliqué dans le sabotage de la saison 2004-2005, plutôt qu'à Arthur Boylan, qui s'est offert bénévolement il y a deux semaines et qui a réussi à aider la NFL à éviter le pire l'an dernier?

Les propriétaires vont-ils suivre les recommandations des médiateurs? Parce qu'aux dernières nouvelles, leur stratégie était de forcer les joueurs et leurs représentants à hisser le drapeau blanc…

Les membres de l'AJLNH n'ont d'ailleurs toujours pas écarté la possibilité de dissoudre leur syndicat afin de pousser le conflit devant les tribunaux, comme je le mentionnais hier.

Les joueurs impliqués dans les discussions sont pour la plupart des universitaires; le Québécois Mathieu Darche a fréquenté l'Université McGill, alors que Jeff Halpern, George Parros et Kevin Westgarth sont tous des anciens de l'Université Princeton aux États-Unis. C'est donc dire que ces athlètes sont en mesure de bien comprendre les enjeux reliés à la signature d'une prochaine convention collective.

Ainsi, les hommes de droit que sont Bettman et Daly, tout comme les propriétaires généralement présents (Jeremy Jacobs, Ted Leonsis, Craig Leipold et Murray Edwards), ne font pas face à des sportifs complètement dépassés par la situation et auxquels ils pourront passer un sapin!

Source photo : Agence QMI

Commentaires