BORNES ÉLECTRIQUES

Les hockeyeurs originaires de la Floride ne sont pas légion, toutefois, lors du repêchage amateur en juin dernier, les Canadiens ont mis la main sur Brady Vail, qui est natif de Palm City, situé dans la portion sud-est de l'état. Il est un produit de l'USHL qui s'est expatrié en Ontario afin de parfaire sa formation dans un environnement plus compétitif. Il vient tout juste d'avoir 19 ans et compte déjà quatre saisons d'expérience dans le hockey junior.

En 2009-2010, Brady Vail a disputé une saison avec les Black Hawks de Waterloo alors qu'il n'était âgé que de 15 ans après trois années dans le programme du Detroit Compuware.

En 48 matchs avec Waterloo, il a marqué quatre buts et ajouter autant de passes, il a conclu sa campagne avec un différentiel de -14. Au terme de la saison, Vail a été choisi par les Spitfires de Windsor en quatrième ronde, 67e au total, lors de l'encan d'entrée de la Ligue junior de l'Ontario.

Une éclosion en Ontario
Sa première année à Windsor s'est soldée par une récolte de dix points en 61 rencontres, il avait maintenu un différentiel de moins trois (-3). Les Spitfires avaient atteint le troisième tour des séries après avoir terminé deuxièmes dans la division ouest de la OHL. Vail avait ajouté quatre filets en éliminatoires.

En 2011-2012, il a connu son éclosion, après les 68 matchs de saison régulière, il était le troisième meilleur buteur des Spitfires. Il a enfilé 22 buts, en plus d'amasser 30 passes, son différentiel est passé au positif, plus un (+1), avec 55 minutes de pénalité.

Après avoir terminé quatrième dans l'ouest de la OHL, Windsor a été éliminé en quatre parties par les Knights de London en première ronde. Vail a été blanchi de la feuille de pointage lors de cette série.

Vail s'était mérité une invitation au combine de la LNH en prévision du repêchage. Il  avait été classé 38e parmi les patineurs nord-américains.
 
Un début de saison prometteur
Le Canadien a fait de lui son choix de quatrième tour, 94e au total, lors de la séance de repêchage à Pittsburgh, l'an dernier.

L'espoir du Canadien a connu un départ canon en enregistrant pas moins de neuf points à ses quatre premiers matchs de la saison, cette année. À la fin d'octobre dernier, il avait récolté 20 points, dont 6 buts, en 16 matchs.

Il ne revendiquait alors qu'un point de moins que l'autre espoir du Canadien qui évoluait dans la OHL, Alex Galchenyuk, et seulement quatre de moins que le meneur de la ligue à ce moment-là, Nick Cousins.

Il a par la suite connu une léthargie, en étant blanchi de la feuille de pointage dans sept de ses neuf rencontres disputées entre le 2 et le 28 novembre, il n'a réussi que trois filets au cours de cette période.

Il s'est remis en marche en décembre, récoltant six points en autant de rencontres. Après les 68 rencontres des Spitfires, Vail avait cumulé 55 points, dont 20 filets, son différentiel a été à la merci de la mauvaise campagne du club et il a chuté à -23.

Et terminant cinquième dans l'ouest de la OHL, Windsor n'a pu se tailler une place en séries.

Brady Vail est un joueur de centre à caractère défensif, mais il a su prouver lors de ses deux dernières saisons qu'il peut également être une bougie d'allumage pour son club sur le plan offensif.

Il possède un bon tir et il compte sur une vision du jeu au-dessus de la moyenne qui lui permet de compléter d'excellentes passes. Il apprécie également le côté physique du hockey et ne se gêne pas pour jeter les gants. Voici quelques aperçus de ses capacités sur la glace :



Un passage remarqué chez les Bulldogs
Après avoir conclu sa meilleure campagne dans la OHL, Vail a rejoint le club-école du Canadien, les Bulldogs, avec lesquels il a été le meilleur des athlètes d'âge junior qui ont obtenu une chance de se faire valoir en fin de saison. Il a amassé quatre points en douze parties lors de son passage avec Hamilton, dont ce but:



Il possède déjà une charpente de six pieds, un pouce et de près de 200 livres, qui devrait lui permettre de transposer son efficacité dans la LNH dans un avenir assez rapproché. Il n'est pas impossible de le voir se développer en un joueur semblable à Tomas Plekanec avec un peu plus de caractère.

Commentaires