« Final Fantasy XIV » a été un échec cuisant pour Square Enix. Bien qu'une nouvelle version du jeu soit présentement en développement, son directeur, Naoki Yoshida, a affirmé que si « l'erreur Final Fantasy XIV » se reproduit, cela pourrait détruire Square Enix!

La série Final Fantasy n'est plus ce qu'elle était. Autrefois primée, elle est devenue une franchise s'étant perdue dans les contrées parfois tordues du jeu vidéo. Après une multitude d'excellents jeux de rôle ayant connu beaucoup de succès (mes préférés demeurant Final Fantasy VII et Final Fantasy X), Square Enix a décidé d'innover en transformant la série en jeux de rôle massivement multijoueurs. Si l'expérience a été concluante pour Final Fantasy XI, elle fut tout le contraire en ce qui concerne Final Fantasy XIV, une grande erreur de la firme qui, si elle est répétée, pourrait carrément signer son arrêt de mort!

C'est du moins ce qu'a déclaré le producteur et directeur du jeu depuis décembre 2010, Naoki Yoshida. Ce dernier n'est pas dupe : il sait que Final Fantasy XIV n'a pas connu le succès escompté et qu'il était, pour le moins qu'on puisse dire, mauvais. Malgré un investissement majeur de la part de Square Enix dans son développement, FFXIV a déçu dès sa mise en marché et n'a jamais pu rivaliser avec d'autres titres de ce genre, World of Warcraft étant en tête de liste.

Selon Yoshida, le gros problème de Final Fantasy XIV est que l'équipe ayant été en charge de sa conception a tenté de faire « quelque chose de différent par rapport à Final Fantasy XI ». Plutôt que de reprendre des concepts ayant fait leurs preuves, les développeurs ont tenté de concevoir un jeu original qui visait principalement à se différencier de l'autre jeu massivement multijoueur de la franchise Final Fantasy. Aux dires de Yoshida, ce fut là la source de l'échec de FFXIV, bien que ses concepteurs n'aient pu en avoir conscience à l'époque, motivés par ce qu'ils croyaient être une révolution dans le domaine du jeu massivement multijoueur. À ce sujet, Yoshida a ajouté « qu'à moins d'être un génie, vous ne pouvez concevoir quelque chose d'entièrement nouveau à partir de rien. Les concepteurs [de l'époque] auraient dû aller jouer un an à World of Warcraft afin de s'en inspirer ». Ouch, une belle claque au visage pour ceux ayant travaillé sur FFXIV!

Yoshida a donc énormément de pression en ce moment puisque, selon lui, « un autre échec comme FFXIV pourrait détruire Square Enix »! Vision d'apocalypse et un peu trop pessimiste? Peut-être, mais Square Enix ne peut effectivement subir un autre échec cuisant dans le domaine du jeu massivement multijoueur sans en subir d'importantes conséquences. C'est d'ailleurs pourquoi Yoshida veut prendre son temps avant de lancer la nouvelle version (remake) de Final Fantasy XIV, question de s'assurer que le jeu soit aussi optimisé et divertissant que possible. Advenant que cette version, intitulée Final Fantasy XIV : A Realm Reborn, ne soit pas rentable et qu'elle ait mauvaise presse, non seulement Square Enix perdra-t-elle encore l'investissement effectué dans un jeu massivement multijoueur, mais cela ternira davantage l'image de la franchise Final Fantasy. Une série qui, rappelons-le, ne jouit plus de la même notoriété que par le passé.

Ça, Square Enix ne peut se le permettre.

Commentaires