Les maladies chroniques sont devenues omniprésentes au Québec. À eux seuls, le cancer et les maladies cardiovasculaires sont la cause de 60 % des décès de la province. Avec de telles statistiques, la prévention est de mise. Voici 5 conseils pour prévenir ces maladies.

1- Éviter les mauvaises habitudes comme le tabac et l'alcool

À vrai dire, le tabac est probablement un facteur de risque important pour toutes les maladies chroniques : cancers, maladies cardiovasculaires, maladies respiratoires et j'en pense. Quoiqu'un verre de vin rouge par jour semble bénéfique, l'alcool en excès demeure néfaste.

2- Manger beaucoup de fibres

Avec les tonnes d'aliments transformés sur les tablettes des épiceries, les fibres alimentaires sont de plus en plus rares dans notre alimentation. L'apport quotidien recommandé pour un homme adulte est de 38 g. Puisqu'une tasse de légumineuses en contient de 12 à 17 g et qu'une portion de fruits et légumes dépasse rarement 4 g, on comprend que bien peu de gens en consomment assez. Pourtant, les bienfaits des fibres sont multiples : stabilisent la glycémie, favorisent un bon taux de cholestérol, augmentent la satiété, protègent contre plusieurs cancers du tube digestif, etc.

3- Manger beaucoup de fruits et de légumes

Si, dans le domaine de la recherche, il y a beaucoup de controverses, l'effet bénéfique des fruits et des légumes sur les maladies cardiovasculaires n'en est pas une. Toutes les études convergent vers cette conclusion. Les agrumes et les légumes vert foncé feuillus semblent être les plus conseillés, mais l'important est la diversité. On parle souvent de l'importance des couleurs. En effet, chaque couleur correspond à différents composés antioxydants et chacune a ses effets bénéfiques sur la santé.

4- Faire de l'exercice quotidiennement

On ne le répétera jamais assez, mais le corps humain est une machine sophistiquée qui a besoin de fonctionner. Pas assez et elle se fragilise, s'encrasse. L'activité physique régulière maintient le système cardiovasculaire, une bonne musculature et prévient l'ostéoporose. Pas nécessaire d'aller au gym ou d'être un athlète olympique; la marche, le vélo, la nage et bien d'autres activités réalisées quotidiennement sont suffisantes.

5- La « dureté du mental »

Cette réplique des Boys résume bien l'impact de notre cerveau. Le stress chronique est un fléau. À la base, le stress est une bonne chose; il permet à notre corps de réagir devant une situation urgente. Toutefois, quand le stress reste en nous trop longtemps, cela devient malsain. On oublie que s'amuser et être capable de relaxer sont aussi importants que bien manger et bouger. Un esprit sain dans un corps sain, voir le verre à moitié plein : des proverbes qui, pour plusieurs, semblent vides de sens.

- http://www.stat.gouv.qc.ca/donstat/societe/demographie/naisn_deces/310_2004_tousages.htm
- http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/PalmaresNutriments/Fiche.aspx?doc=fibres_alimentaires_nu
- Glucides, fibres alimentaires et maladies cardiovasculaires, Module 5, Alimentation fonctionnelle et maladies cardiovasculaires, NUT-7016, Université Laval, 2012.

Commentaires