Comme bien des hommes de mon âge, j'ai commencé à aimer les super-héros à un très jeune âge. Entre tous, mon préféré a toujours été Superman. Je vouais un si grand culte au dernier fils de la planète Krypton que je possédais même des culottes à son effigie, c'est tout dire ! Avec le temps, j'ai fini par connaître et aimer ses acolytes tels que Batman, Green Arrow, Green Lantern, Cyborg et j'en passe. Ce n'est donc pas surprenant que j'aie été aussi excité à l'arrivée d'« Injustice : Gods Among Us », un jeu de combat d'autant plus prometteur qu'il a été conçu par les créateurs de l'excellent « Mortal Kombat » !

Testé sur: Xbox 360
Aussi disponible sur: PlayStation 3, Wii U

Le côté sombre de Superman


Si vous vous êtes intéressé à Injustice : Gods Among Us, vous savez probablement que le jeu propose une histoire très sombre explorant les coins les plus noirs de certains héros de DC Comics. Centré sur Superman, le jeu raconte les événements ayant mené l'homme d'acier à construire une nouvelle société sur laquelle il règne tel un despote. Et pourquoi cela ? Parce que Superman a été piégé par le Joker, qui l'a malgré lui forcé à détruire Métropolis et à assassiner Lois Lane et leur enfant. Devant la dictature de son ancien allié, Batman met sur pied une résistance composée des quelques proches qui lui restent afin de mettre un terme à la folie de Superman.

Le scénario d'Injustice est très intéressant, et ce même s'il peut être confus. Voyez-vous, au sein de l'histoire du jeu, deux réalités se confrontent, soit celle d'avant que Superman ne sombre dans la folie et celle d'après. Dès lors, on se retrouve souvent face à deux héros identiques projetés dans la même réalité, ce qui fait en sorte qu'on peut parfois se mêler à savoir qui vient d'où. Ceci dit, l'histoire n'en demeure pas moins solide et très efficace. J'ai notamment apprécié les différences visibles tant au niveau physique que comportemental des héros de ces deux réalités. Par exemple, Batman, Cyborg et Superman n'auront pas la même armure tandis que Nightwing ne sera pas Dick Grayson, mais bien Damian Wayne pour qui son père n'est qu'un criminel en s'opposant à Superman ! Vraiment intéressant, surtout pour les fans de DC Comics !

L'influence de Mortal Kombat

Injustice a été conçu par NetherRealm Studios, le développeur derrière le dernier Mortal Kombat. Les similarités entre ces jeux sont flagrantes, à commencer par l'histoire qui se divise en chapitres où on incarnera différents héros et méchants. De plus, le même engin de combat a été utilisé, ce qui n'est pas une mauvaise chose à mon avis. Celui de Mortal Kombat était splendide et malgré quelques lacunes, il est encore fonctionnel dans Injustice. Personnellement, j'aime mieux un système de combat offrant différentes techniques plutôt simples à réaliser qu'un système complexe où je devrai appuyer sur dix boutons pour exécuter une seule action.

Bien que cela soit un avantage à mes yeux, ce sera une faiblesse pour ceux appréciant les jeux de combat complexes. Même si chaque personnage a ses propres techniques réalisables avec différentes combinaisons de touches, vous verrez que plusieurs techniques se ressembleront au niveau de l'exécution, à l'instar de Mortal Kombat d'ailleurs. De plus, devoir appuyer sur la flèche arrière pour bloquer n'est pas très pratique en ce sens que notre doigt peut facilement glisser vers la position diagonale. Une touche pour bloquer aurait été plus appropriée et précise à mon avis.

Ça frappe et ça saigne !

Injustice : Gods Among Us n'est pas Mortal Kombat, mais cela ne veut pas dire qu'il ne soit pas violent. Il y a du sang dans le jeu et des meurtrissures sont visibles sur le corps des personnages au fil des affronts qu'ils se livrent. Qui plus est, plusieurs coups sont très violents, dont les Super Coups de chaque héros et les Clash où les deux combattants iront fracasser leurs poings l'un contre l'autre. Résultat : vous verrez un cataclysme se former et le perdant être propulsé sur le sol. C'est vraiment plaisant à réaliser et on sent vraiment qu'on incarne des héros à la puissance démentielle au sein du jeu lorsqu'on réalise de tels coups ! Dommage que leur succès soit très aléatoire cependant.

Des environnements ayant un impact débalançant

Injustice propose une variété d'environnements qui, au fil des combats, se détruiront de façon tout sauf réaliste. Or, vous pourrez aussi mettre à profit différents objets au sein des décors afin de blesser votre adversaire. Par exemple, à l'extérieur du manoir Wayne, vous pourrez embarquer sur une moto et rouler sur votre ennemi tandis qu'au sein du Hall de Justice de Superman, vous pourrez lancer une réplique du vaisseau dans lequel est venu l'homme d'acier.

Mieux encore, les niveaux comportent plusieurs étages et lorsque vous propulserez votre ennemi vers un autre étage, vous aurez droit à des surprises parfois inattendues. Mes préférées ont été dans le Hall de Justice de Superman et dans l'asile d'Arkham alors que, dans le premier, nul autre que Darkseid blessera l'adversaire avant de le projeter ailleurs tandis que dans l'asile d'Arkham, Scarecrow empoisonnera votre ennemi, l'écrasera et l'enverra s'échouer dans les cuisines de l'asile. Vraiment, propulser son adversaire dans les niveaux et utiliser les objets de ces derniers sont l'un des grands plaisirs d'Injustice !

Malheureusement, cela vient aussi avec un défaut qui n'est pas mineur. Voyez-vous, les objets que l'on peut lancer créent des attaques si puissantes qu'ils débalancent les combats. Déjà qu'il faut composer avec des héros étant à la base beaucoup plus forts que d'autres, cela amplifie l'impression que le jeu manque d'équilibre au niveau de la puissance des objets interactifs et de la force des héros. En outre, ne vous étonnez pas si vous voyez davantage de joueurs adopter Green Arrow et Aquaman, ils sont bien supérieurs à d'autres personnages comme Batman, Nightwing et Arès !

Beaucoup de contenu, mais des bonis peu alléchants

Injustice comporte un bon lot de modes et d'options, ce qui en fait un jeu valant son prix. En plus du mode Histoire, vous y retrouverez un mode Arcade où vous pourrez explorer des histoires personnalisées de chaque combattant. Mieux encore, ce mode offre une variété très intéressante en ce sens qu'on peut, par exemple, choisir de combattre seulement des héros ou des méchants, débuter chaque combat avec seulement un quart de santé ou bien être empoisonné et voir sa vitalité dépérir graduellement !

Le mode Missions S.T.A.R.S. est également proposé et, grosso modo, il s'agit d'un mode où vous devrez compléter 240 missions avec les personnages du jeu. Trois objectifs (pour un maximum de trois étoiles) sont offerts par mission, ce qui est considérable lorsqu'on veut tous les compléter. En revanche, ce ne sont pas toutes les missions qui sont intéressantes. Par exemple, avec Catwoman, vous devrez éviter des lasers en personnifiant son chat tandis qu'avec Superman, vous devrez détruire des barils pour protéger un citoyen. De tels mini-jeux sont aussi présents dans le mode Histoire et bien franchement, on aurait pu les supprimer tant ils sont peu divertissants.

Or, ce qui m'a le plus déçu au sein d'Injustice sont ses bonis. Mortal Kombat proposait une panoplie d'éléments à débloquer et bien qu'il y en ait au sein d'Injustice, ils ne sont pas aussi appréciables. Débloquer des images de profil, quelques costumes peu flamboyants et des images de héros, il n'y a rien de bien exceptionnel à ce niveau. Seules les options supplémentaires du mode Arcade sont intéressantes et valent la peine, du moins selon mon humble avis.

Moins beau que Mortal Kombat

Alors que je m'attendais à un superbe jeu, j'ai plutôt retrouvé un titre à la facture visuelle moyenne. Ce sont surtout les modèles de personnages qui m'ont déçu par leur manque de détails. Vous le remarquerez particulièrement avec Superman, qui semble avoir été injecté au botox avec quelques rides timides au front. Cependant, les environnements sont léchés et les animations en arrière-plan sont intéressantes à regarder puisque, comme je l'ai mentionné, on retrouve parfois d'autres figures connues des univers de DC Comics. Certains Super Coups valent aussi le détour et nous encouragent à les reproduire encore et encore simplement pour les voir, dont celui de Superman qui propulse son adversaire dans l'espace d'un simple uppercut avant de le renvoyer sur Terre violemment !

Verdict

Est-ce que j'ai aimé Injustice : Gods Among Us ? Au départ, non. Je trouvais que le jeu n'était qu'un pauvre calque de Mortal Kombat, sans plus. Toutefois, plus j'y jouais et plus j'avais envie d'y rejouer pour finalement me rendre compte que j'avais beaucoup de plaisir à incarner et meurtrir des héros de mon enfance. Ce n'est pas un jeu parfait et on n'est pas au même niveau d'excellence que le dernier Mortal Kombat, mais Injustice n'en demeure pas moins un jeu de combat accessible et divertissant. À ajouter dans votre collection, surtout si vous êtes un fan de DC Comics !

Points forts:
- Histoire très intéressante
- Système de combat simple, mais très accessible
- Les décors renferment bien des surprises !

Points faibles:
- Les bonis à débloquer sont décevants
- La balance du jeu n'est pas idéale
- Certaines missions et mini-jeux sont inintéressants

Note: 8 sur 10

Commentaires